Découvrez   

Face au Covid-19, des visites limitées dans les prisons : les proches demandent des adaptations

Depuis le 12 mars, le droit de visite dans les prisons est restreint à sa plus simple expression. Pas d’intimité, même pas de contacts physiques. Voilà plusieurs mois que les prisonniers n’ont pu enlacer leurs proches. Ce qui renforce les conditions déjà pénibles dans les prisons.

Si les visites dans les prisons ont pu reprendre fin mai après une suppression complète durant plus de deux mois, celles-ci sont assorties de règles contraignantes. Ainsi, les visites sans surveillance, les VHS, ne sont toujours pas acceptées. Les proches de prisonniers, les détenus ainsi que l’Observatoire international des prisons demandent donc des adaptations pour permettre des visites de proches.

■ Reportage de Sabine Ringelheim, Cyprien Houdmont, Camille Dequeker et Corinne Debeul.

Partager l'article

17 juillet 2020 - 18h04
Modifié le 17 juillet 2020 - 18h14