Dans les écoles, c’est l’heure du réveil climatique, à deux jours de la Marche pour le Climat

Trois jours avant l’ouverture de la COP 24 , les écoles belges se mobilisent. Elèves, parents et professeurs ont brandi leurs pancartes et fait sonner leurs réveils pour rappeler l’urgence climatique.

Quelques jours avant le grand rassemblement pour le climat “Claim the Climate” prévu dimanche 2 décembre, et la COP 24 (Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques) organisée lundi 3 décembre en Pologne, parents, élèves et professeurs se mobilisent et exigent des décideurs politiques de prendre leur responsabilité vis-à-vis des générations futures.

Plus de 70 écoles ont participé à ce “réveil climatique” organisé à l’initiative du CNCD – 11.11.11. Des réveils ont sonné dès 8h30 ce vendredi matin à l’intérieur des établissements pour faire “résonner l’alerte climatique“. Les participants ont ensuite débattu des conséquences du réchauffement et des moyens de l’enrayer.

Avec cette action, “la jeune génération signifie sa volonté d’opérer un changement de cap“, assure le CNCD – 11.11.11. Nous avons été interrogés les enfants qui ont fait sonné leurs réveils dans la rue de la Source, à Saint-Gilles, afin de “permettre au gouvernement de se réveiller et arrête de réchauffer notre planète” (sic).

■ Reportage de Marie-Noëlle Dinant et Charles Carpreau.

Partager l'article

30 novembre 2018 - 12h00