Zipcar annonce l’arrêt de ses activités à Bruxelles dès le 28 février

L’entreprise de voitures partagées et en libre service a confirmé l’information à ses clients via un e-mail personnalisé.

Zipcar, qui propose des voitures partagées et en libre service, a annoncé par e-mail à ses clients que le service ne sera plus disponible en Région de Bruxelles-Capitale à partir du 28 février 2019. “Tous les contrats actuels de membre seront donc clôturés” à partir de cette date, confirme l’entreprise. Elle annonce également que les clients ne pourront plus réserver de véhicule dès le 28 février également.

Cette annonce surprend d’autant plus que la société annonçait des chiffres d’utilisation en hausse. Zipcar annonçait ainsi, selon la RTBF, avoir “doublé (en 2018) son nombre de clients par rapport à 2017” avec une augmentation du nombre de trajets de 75% par rapport à 2017.

La société avait lancé ses activités dans la capitale en septembre 2016 et comptait une flotte de près de 250 voitures sur une grande partie de la capitale belge. Sa zone de couverture ne s’étendait toutefois pas au nord-ouest de la Région.

Zipcar a également annoncé son départ de Paris et de Barcelone, sur décision de son actionnaire principal, la société de location de voitures Avis.

Développement au Royaume-Uni et en Amérique du Nord

“La décision a été prise suite à une analyse régulière des opérations par notre société mère, Zipcar, dont la mission est de mettre en place des solutions innovantes en termes de mobilité sur des marchés susceptibles de proposer des services durables à nos clients et de générer de la valeur pour nos employés et nos actionnaires”, explique l’entreprise dans une communication transmise à l’agence Belga.

Présente dans plus de 500 villes à travers le monde, la marque va continuer d’investir et de se développer, avec ses opérations de premier plan au Royaume-Uni et en Amérique du Nord. Elle va en outre développer le modèle commercial dans des marchés sur lequel elle voit des opportunités de croissance, précise-t-elle.

Pascal Smet demande des explications

Le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (sp.a) a regretté le départ de la société de voitures partagée Zipcar de Bruxelles, à la fin du mois de février. Il s’interroge sur les motifs de cette décision. “Nous regrettons ce départ soudain de Bruxelles, effectif aussi à Barcelone et Paris. Cela semble dicté par des raisons économiques mais nous serons intéressé de connaître les raisons qui ont poussé Avis à prendre cette décision”, a commenté le cabinet du ministre bruxellois, interrogé à ce propos.

Gr.I. avec Belga – Photo : Belga/Thierry Roge

■ Duplex d’Adeline Bauwin et Camille Dequeker.

Partager l'article

22 janvier 2019 - 17h50