Découvrez   

Véronique Lefrancq : “Il faut sensibiliser et informer sur le cyberharcèlement et le revenge porn”

Véronique Lefrancq (cdH), députée bruxelloise et échevine de l’enseignement francophone, de la propreté publique et de l’égalité des chances à Koekelberg, évoque dans Toujours + d’Actu sa proposition de renforcer la loi contre le cyberharcèlement et le “revenge porn” en Région bruxelloise.

Si une loi est récemment passée à la Chambre pour combattre le cyberharcèlement et le “revenge porn”, avec notamment une peine d’emprisonnement de six mois à cinq ans et une peine d’amende de 200 à 15 000 euros pour l’auteur de ces faits, Véronique Lefrancq demande que la Région bruxelloise décline cette loi et communique clairement à ce sujet.

“Cette loi doit donner la possibilité d’ordonner d’effacer ou masquer les vidéos ou photos incriminées en moins de six heures”, explique la députée bruxelloise. “Et il faut informer les Bruxellois de cette possibilité et de la nécessité de cette loi. Nous demandons une campagne de sensibilisation et d’information par rapport à ce phénomène, notamment auprès des jeunes filles de 15 à 25 ans, la formation des acteurs de première ligne à cette thématique, ainsi que le financement des associations qui œuvrent pour la lutte contre le cyberharcèlement”.

Véronique Lefrancq demande également que cette thématique soit évoquée dans les cours d’éducation sexuelle dans l’enseignement obligatoire. Elle propose également la création d’une application pour les victimes de tout âge, afin de permettre à toute personne victime de cyberharcèlement de signaler rapidement un cas, et pour être rapidement pris en charge.

■ Interview réalisée par Jean-Jacques Deleeuw dans Toujours + d’Actu.

Partager l'article

13 juillet 2020 - 12h40
Modifié le 13 juillet 2020 - 13h10