Taxi : Vervoort plaide pour le rétablissement d’un climat de confiance, Smet se tait

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) a plaidé ce mardi midi pour le rétablissement d’un climat de confiance dans le secteur des taxis de la capitale pour permettre d’aboutir à une réforme qui est nécessaire au maintien de l’emploi dans ce secteur.

Le ministre-président a reçu mardi midi une délégation de la Fédération belge des taxis, en marge de l’action des taximen contre “l’ubérisation” de leur secteur. Cette action a fortement perturbé le trafic dans la capitale. S’appuyant sur l’avis du Conseil économique et social de la Région bruxelloise, Rudi Vervoort a rappelé à cette occasion la méthode arrêtée par son gouvernement et la nécessité que l’avant-projet de réforme soit “revu en concertation étroite avec le secteur et les partenaires sociaux“.

Par ailleurs, au vu de la situation vécue par le secteur des taxis bruxellois et la multiplication de services irréguliers, Rudi Vervoort a insisté sur le fait que la capacité de la Région à faire respecter la législation actuelle était “un préalable à l’aboutissement d’une réforme nécessaire et au climat de confiance qui doit accompagner son adoption“. “J’ai écouté avec attention les préoccupations et la colère exprimée aujourd’hui et j’y suis sensible. Nous devons rétablir un climat de confiance qui respecte les règles actuelles et qui permette d’aboutir à une réforme nécessaire pour la pérennité de l’emploi de ce secteur à Bruxelles“, a-t-il commenté à l’issue de la réunion.

De son côté, le ministre du Transport Pascal Smet (sp.a) n’a pas souhaité faire de commentaires. Son cabinet a répété que “chaque étape” dans le dossier de la réforme “a été validée par l’ensemble du gouvernement”.

(Belga)

– Reportage de Martin CAULIER, Marie-Noëlle DINANT et Thierry DUBOQUET

Partager l'article

27 mars 2018 - 13h41