Manifestation contre la politique migratoire du fédéral

2.300 personnes pour la police, plus de 3.000 pour les organisateurs ont marché dans les rues de Bruxelles dimanche après-midi afin de protester contre la politique migratoire du gouvernement fédéral, menée par le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration Theo Francken. Ils étaient 2.300, selon les estimations de la police fédérale. “Ce gouvernement ne fait rien d’autre qu’attaquer et restreindre les droits des migrants et des sans-papiers”, a estimé un manifestant. “Nous disons: ‘pas en notre nom’.”

“Alors que les frontières disparaissent en Europe, l’espoir que les mêmes droits soient appliqués pour tout le monde grandissait”, explique un manifestant. “Le contraire est devenu vrai. Depuis 2014, nous vivons quotidiennement une restriction de nos droits. En Belgique, sous prétexte de sécurité publique, tous les droits sont en péril, et ceux des sanspapiers plus encore que ceux des autres.”

La politique migratoire actuelle est inacceptable, selon les manifestants. “Mais les sanspapiers savent qu’il ne s’agit pas de l’oeuvre de la population belge, mais surtout d’un homme, le secrétaire d’Etat Francken. C’est pourquoi nous demandons aux Belges de lancer un signal fort indiquant qu’ils rejettent la politique brutale de ‘nettoyage’ menée par M. Francken. Nous demandons une politique qui respecte les droits de l’homme.”

La manifestation se composait de nombreux citoyens, ainsi que de plusieurs organisations de sanspapiers, des syndicats CSC et FGTB ou encore le parti Ecolo. “Des travailleurs sans papiers sont aussi des travailleurs, avec les mêmes droits”, ont-ils fait valoir.

Avec Belga

  • En direct dans le 18h : Aline Jacobs avec Marjorie Fellinger

 

Partager l'article

12 novembre 2017 - 18h51