Des propositions citoyennes soumises au vote grâce au projet bilingue “Votations à la maison”

Le projet bilingue “Votations à la Maison” a été présenté vendredi à l’Espace Citoyen, situé rue de la Grande Ile à Bruxelles. Une vingtaine d’idées seront soumises au vote à compter du 28 avril.

Le projet “Votations à la Maison” est porté par le réseau We-Gov, qui rassemble les mouvements Demo-B, Démocratie Participative, Meer Democratie, Mouvements Citoyens Libres, Nous Citoyens, Petite Maison du Peuple, Démocratie Belgium et Parti Référendum. Il bénéficie également du soutien de l’assemblée citoyenne Agora Brussels, qui vise à obtenir au moins un siège au parlement bruxellois aux prochaines élections, et de burgerlobby PRO.

Les propositions soumises au vote sont présentées sur le site internet we-gov.be. Tout citoyen belge peut s’inscrire avec sa carte d’identité du 01 avril au 19 mai pour faire valoir sa voix par l’intermédiaire de la plate-forme e-voting. Les votes seront ouverts le 28 avril et clôturés le 19 mai. L’anonymat et le secret électoral seront garantis. Il est prévu de voter 4 fois par an.

Comme en Suisse

Les initiatives soumises au vote sont par exemple la suppression des provinces, la fin des privilèges des élus ou encore la surveillance en temps réel de la filière viande. Les sujets ont été sélectionnés par des comités d’initiative formés de citoyens, les premiers du genre.

“Le but de ce mouvement pro-référendum est simplement d’installer une vraie démocratie, c’est-à-dire une démocratie où les citoyens ont l’occasion de proposer des initiatives et ont l’occasion de s’exprimer par des votations projet par projet, comme en Suisse”, explique Olivier Rubbers, membre de We-Gov. “Le problème dans nos démocraties représentatives c’est que “nos représentants” ne rapportent pas aux citoyens qui leur ont accordé un mandat. Il y a une élection tous les 5 ans et c’est absolument insuffisant pour contrôler les personnes à qui nous accordons un mandat”.

Par ailleurs, deux pétitions ont été lancées sur le site www.democratie-belgium.be. Celle pour réclamer le référendum d’initiative citoyenne sur le modèle suisse a déjà reçu 2.600 signatures du côté francophone. Le nombre de signataires du côté néerlandophone n’a pas été communiqué. La seconde pétition qui vient d’être lancée propose que des jurys citoyens se penche sur la règlementation des lobbies.

Yves Bruggeman a également parlé de son livre “Tijd voor een Burgerlobby”, qui fournit une analyse critique de la culture des coalitions majoritaires.

Avec Belga – Photo : Belga/Ophélie Delarouzée

Partager l'article

22 février 2019 - 17h35