Découvrez   

Primes Energie : quelles nouveautés en 2021 ?

Le budget de la Région bruxelloise pour les primes Energie s’élève en 2021 à 30 millions d’euros. Il était de 26 millions en 2020, et de 18 millions en 2019. Objectif : inciter les Bruxellois à investir dans l’isolation, afin de réduire leur facture et plus globalement de diminuer la consommation d’énergie des bâtiments.

Les primes s’adressent à tous les Bruxellois (propriétaires, copropriétaires, bailleurs, locataires), mais avantagent les revenus modestes et les collectivités, et concernent tous les types de bâtiments (maisons, appartements, écoles, entreprise, atelier, maison de repos, …). Elles peuvent être obtenues pour des travaux d’isolation, de ventilation, de chauffage.

Que contient le programme des primes énergie 2021 du gouvernement bruxellois ?

Un bonus primes Energie pour inciter à isoler davantage

• Il s’agit d’un bonus valable depuis le 1er septembre 2020 jusqu’au 1er septembre 2021, qui vise à soutenir le secteur de la construction, affecté par la crise sanitaire, et encourager les travaux d’isolation (isolation de toiture, installation de chauffe-eau solaire, de vitrage isolant, réalisation d’un audit énergétique, etc.)

Exemple : l’isolation d’une toiture de 70 m² à l’aide d’un isolant naturel peut atteindre jusqu’à 4500 euros de prime, grâce au bonus, soit 1000 euros de plus que sans le bonus.

• Ce bonus s’adresse à tout le monde mais les personnes aux revenus modestes, et les collectivités (maisons de repos, écoles, centres sportifs…) et copropriétés sont avantagées : ces catégories pourront bénéficieront d’un remboursement jusqu’à 70 % de la facture des travaux. Les autres demandeurs pourront bénéficier d’un bonus s’ils utilisent des matériaux naturels ou durables pour leurs transformations.

• Pour encourager les travaux d’ensemble, plus efficaces et moins couteux, la Région introduit un bonus spécifique (de 10 à 20%) pour tout demandeur qui procède à minimum trois types de travaux différents.  Exemple : isolation de la toiture, de la façade et placement d’un vitrage super-isolant.

• Un bonus de 25% est aussi ajouté à la prime sur les audits, pour soutenir les études préalables.

Des nouveautés en 2021 ?

• Un nouveau bonus dans la catégorie chauffage concerne le remplacement d’une chaudière au mazout, ou d’un poêle au mazout ou au par une chaudière, une pompe à chaleur ou un chauffe-eau solaire

• Une nouvelle prime étude de conception via l’outil “TOTEM“, qui a pour objectif d’évaluer, de comparer et de réduire l’impact environnemental du bâtiment projeté

Les primes : trois axes prioritaires encouragés par la Région

La Région poursuit la stratégie établie depuis de nombreuses années. Améliorer l’efficacité énergétique de son habitation passe par :

• un audit énergétique de son logement
• une bonne isolation
• un système de chauffage et de production d’eau chaude performant

Les  primes Énergie sont donc centrées sur ces trois critères. Tout locataire ou propriétaire y a droit, dans les limites du budget disponible chaque année. Le montant des primes varie en fonction des revenus : moins les revenus sont élevés, plus les primes augmentent. Les collectivités et copropriétés bénéficient également d’avantages.

Les demandes de primes s’effectuent à la fin des travaux, une fois en possession la facture.

Isolation et ventilation.

L’isolation est très recommandée pour réduire sa facture énergétique. Ces primes ne concernent que des rénovations. Seule l’isolation thermique est primée, c’est-à-dire, l’isolation du volume protégé ( par exemple entre un espace chauffé et l’extérieur ).

Cette catégorie comprend l’isolation du toit, des murs, des sols, du vitrage et la ventilation.

Détails et montants des primes 

Chaleur

Le chauffage et l’eau chaude sanitaire sont les coûts les plus importants de la facture énergétique, rappelle Bruxelles Environnement. Mieux le logement sera isolé, mieux l’installation de chauffage sera performante.

Cette catégorie comprend l’installation de chaudière, pompe à chaleur, chauffe-eau solaire, le tubage de cheminée collectives, etc.

Détails et montants des primes 

Etudes et audits

>>Les études énergétiques ont pour but d’évaluer les points faibles et les points forts du bâtiment afin de faire le bon choix.

Montant des primes :

  • 400 € par logement individuel ou 3000 € par bâtiment, dans le résidentiel
  • 3000 € par bâtiment, dans le tertiaire

>>Les audit via l’outil Totem

Montant de la prime : 200 euros par unité de logement

Sabine Ringelheim – Photo:BX1

 

Partager l'article

07 janvier 2021 - 06h35
Modifié le 07 janvier 2021 - 10h53