Polémique autour de Ken Loach : l’ULB maintient sa décision d’honorer le cinéaste britannique

Face aux réactions d’associations juives quant à la prochaine remise des insignes de docteur honoris causa au cinéaste britannique Ken Loach, l’Université Libre de Bruxelles (ULB) a décidé de maintenir sa décision et justifie son choix par voie de communiqué.

Ce mardi matin, cinq associations juives ont envoyé un communiqué commun pour clamer leur “consternation” quant à la prochaine remise des insignes de docteur honoris causa au cinéaste Ken Loach par l’ULB. Ces associations estiment que le réalisateur britannique a une “haine obsessionnelle d’Israël”.

Lire aussi : Plusieurs associations juives ne veulent pas que l’ULB remette à Ken Loach les insignes de docteur honoris causa

L’ULB a finalement répondu ce mardi soir aux réclamations des associations en justifiant leur choix d’honorer Ken Loach. “Monsieur Loach a été choisi par le Conseil académique de l’ULB, dans le cadre de l’Année des Diversités,  en raison de son ‘œuvre militante relative aux conflits sociaux et la lutte pour le droit des travailleurs ou des immigrés clandestins'”, annonce l’ULB. “Si les prises de position politiques de Monsieur Loach dans le cadre du conflit Israélo-arabe attirent inévitablement les critiques de ses opposants, aucun élément du parcours de ce cinéaste engagé ne permet cependant d’étayer des accusations d’antisémitisme ou de révisionnisme à son égard”.

L’ULB maintient donc la cérémonie prévue le 26 avril prochain, lors de laquelle Ken Loach, ainsi que sept autres personnes, dont l’ancienne ministre française Christiane Taubira, recevront la plus haute distinction universitaire.

Gr.I. – Photo : Belga

Partager l'article

03 avril 2018 - 19h48