Découvrez   

Philippe Goffin à la rencontre des militaires déployés en rue et à l’aéroport de Zaventem

Le nouveau ministre de la Défense, Philippe Goffin, est allé mardi matin à la rencontre des militaires de l’opération de sécurité intérieure Vigilant Guardian, en cours depuis près de cinq ans, en affirmant que leur présence en rue et dans les aéroports restait indispensable en dépit de la diminution de la menace terroriste.

Philippe Goffin s’est d’abord rendu à l’aéroport de Zaventem, accompagné par de hauts responsables militaires, dont le chef de la Défense (Chod), le général Marc Compernol. Il a accompagné une patrouille qui sécurise la zone publique de Brussels Airport – actuellement des hommes et des femmes du 4e bataillon de génie d’Amay, près de Huy. “Nous sommes présents pour manifester notre soutien au travail (des militaires) sur le territoire national”, a-t-il affirmé à quelques journalistes en rappelant qu’il avait déjà rendu visite au début du mois, peu après son entrée en fonction, le 1er décembre, comme ministre de la Défense et des Affaires étrangères, aux détachements déployés au Niger et au Mali, en Afghanistan et en Lituanie.

Philippe Goffin a expliqué que l’opération Vigilant Guardian restait nécessaire – elle a été prolongée vendredi par le gouvernement fédéral jusqu’au 2 février 2020, avec un maximum de 550 personnes. “Les circonstances le justifient”, a-t-il souligné. Il a néanmoins réaffirmé sa volonté de réduire à terme ce “gros effort” pour la Défense que représente cet appui à la police fédérale à 200 militaires (plus une centaine en réserve).

“La volonté est de réduire au plus bas possible” en fonction de négociations en cours avec le SPF Intérieur et la police fédérale, a dit le ministre. Il s’est ensuite rendu dans le centre de Bruxelles pour accompagner une patrouille en rue et remettre un cadeau, en cette veille de Noël, aux militaires d’OVG, une paire d’écouteurs-oreillettes.

Belga 

Partager l'article

24 décembre 2019 - 11h37
Modifié le 24 décembre 2019 - 11h37