Philippe Close a refusé de recevoir la délégation d’extrême-droite vue par Emir Kir

Le bourgmestre de Bruxelles appelle la commission de vigilance à se prononcer rapidement sur l’affaire qui secoue le PS. 

Le bourgmestre de Saint-Josse-Ten-Noode, Emir Kir, est actuellement dans la tourmente après sa rencontre avec deux maires turcs d’extrême droite, aux côtés de quatre autres maires turcs, en marge d’une réunion à laquelle ceux-ci ont pris part au niveau européen. Jusqu’à présent, sans nier les avoir rencontrés, Emir Kir a toujours démenti avoir invité ces bourgmestres d’extrême droite. L’élu aurait été entendu par deux membres de la commission de vigilance du PS ce lundi.

Emir Kir doit-il démissionner ? La question est posée à Leila Agic et Steve Detry dans Les Experts

Le cordon sanitaire ne peut pas être brisé. Il faut être très clair. Le comité de vigilance doit se prononcer vite, le feuilleton doit s’arrêter“, s’exprimait ce mardi Philippe Close au micro de Fabrice Grosfilley dans l’émission Toujours + d’Actu. “On m’a proposé de recevoir cette délégation et j’ai refusé de la recevoir“, a-t-il souligné. La position du bourgmestre de Bruxelles est donc bien plus tranchée que celle de Rachid Madrane, qui exprimait lundi sur notre antenne sa solidarité avec Emir Kir. “J’ai lu beaucoup de choses ces derniers jours. Je voudrais vraiment inviter chacun à la sérénité et à la retenue. Mon souhait, c’est qu’on sorte des invectives et des règlements de compte“, avait-il lancé.

La rédaction avec Belga – Photo: Belga

 

Partager l'article

14 janvier 2020 - 14h49