“Je compare souvent Bruxelles à une prostituée” dit Pascal Smet, Rudi Vervoort le recadre

Le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (sp.a) a évoqué son projet de réunir les 19 communes de la Région bruxelloise en une seule ville-région dans un podcast du site européen de Politico. Et il a eu quelques propos surprenants sur la capitale belge.

Fin novembre, Pascal Smet et le président de la sp.a John Crombez ont présenté leur plan pour réunir les 19 communes de la Région bruxelloise au sein d’une même entité, une sorte de ville-Région qui permettrait de rassembler les différentes autorités de la capitale. L’idée fait son chemin, mais elle divise surtout entre les diverses générations de la classe politique bruxelloise.

À l’occasion du podcast “EU Confidential” du site Politico Europe, Pascal Smet a de nouveau évoqué longuement son projet pour Bruxelles. Et ses propos autour de la capitale ne sont pas passés inaperçus.

“Je compare assez souvent Bruxelles à une p*** ou une prostituée. Parce que c’est beau et très salace, mais en même temps, ça peut être laid. C’est attrayant et en même temps, ça ne l’est pas. Et c’est beau dans sa laideur, et laid dans sa beauté. C’est une sorte de ville à deux visages, et Bruxelles est une ville qui ne se donne pas si facilement, mais dès que vous tombez amoureux d’elle, vous restez amoureux”, explique-t-il.

Les propos de Pascal Smet sont en tout cas mal passés auprès de certains politiques bruxellois, comme la députée régionale Zoé Genot (Ecolo) ou le député fédéral Ahmed Laaouej (PS). Même le ministre-président de la Région bruxelloise Rudi Vervoort (PS) a recadré son ministre de la Mobilité sans le nommer. Alors que le Premier ministre Charles Michel (MR) s’est lui-même saisi du sujet.

Du côté du MR, le chef de file Vincent De Wolf a appelé à la démission du ministre de la Mobilité sur Twitter… avant de supprimer son tweet. Même son de cloche du côté deViviane Teitelbaum.

Finalement, face à la polémique, Pascal Smet s’est excusé pour ses propos sur Twitter, quelques minutes après le message de Rudi Vervoort à son encontre. “La comparaison était inappropriée, je m’en excuse”, clame-t-il. “Ceux qui me connaissent savent mon amour et la passion pour ma ville”.

Gr.I. – Photo : BX1

Partager l'article

15 décembre 2017 - 05h55