Découvrez   

Le niveau des étendues d’eau baisse à cause de la sécheresse : “Pas de problème pour la navigation”

En Flandre, des mesures ont été prises par l’administration en charge des voies fluviales en raison de la sécheresse exceptionnelle qui touche la Belgique. Le niveau du canal Bruxelles-Charleroi, notamment, continue de baisser mais selon les responsables du Port de Bruxelles, la navigation ne risque pas d’être interrompue.

Cela fait déjà plusieurs semaines que la Belgique n’a pas connu de fortes pluies, qui pourraient humidifier les terres et remplir les étendues d’eau. Suite à cette sécheresse, plusieurs voies navigables en Flandre ont actuellement un niveau plus bas que la normale et des mesures sont prises pour faire face à ce phénomène météorologique. Notamment autour du canal Bruxelles-Charleroi, dont le niveau a baissé depuis plusieurs semaines. “L’approvisionnement en eau depuis la Wallonie a été minime, voire inexistant, ces dernières semaines”, explique Kevin Polfliet de l’administration flamande en charge des voies fluviales, interrogé par Bruzz. “Un abaissement du niveau de l’eau est fréquent mais pour autant que je m’en souvienne, une période de sécheresse aussi longue est exceptionnelle”.

L’administration flamande a ainsi décidé de baisser le tirant d’eau maximal (soit la hauteur de la partie immergée du bateau) de 20 centimètres. Sur le canal Bruxelles-Charleroi, ce tirant d’eau maximal passe donc de 2m50 à 2m30. Les temps d’attente aux écluses s’annoncent également plus long afin d’économiser l’eau.

Du côté du Port de Bruxelles, par contre, la prudence reste de mise mais l’inquiétude n’est pas forcément des plus importantes. “Il y a moins d’eau, certes, mais la navigation n’est pas interrompue”, explique Sylvain Godfroid, porte-parole du Port de Bruxelles. “Si la navigation est interrompue, c’est généralement s’il y a trop d’eau, jamais s’il y en a trop peu”.

En Flandre, d’autres mesures pourraient encore être prises à l’avenir : “Les pompiers pourraient arroser la surface de l’eau du canal avec de l’eau fraîche pour compenser la pénurie d’oxygène et aider les poissons à respirer”, confie encore Kevin Polfliet.

Gr.I. – Photo : illustration Belga

Partager l'article

16 juillet 2018 - 12h56
Modifié le 16 juillet 2018 - 12h56