Négociations salariales : sp.a et PTB veulent adapter la loi pour permettre une hausse plus importante des salaires

Le sp.a a introduit une proposition de loi à la Chambre visant à permettre d’augmenter la marge maximale pour les augmentations salariales, actuellement fixée à 0,8%. “Cela permettrait aux salaires d’augmenter du double, soit de 1,6%“, expliquent les socialistes flamands.

S’il est possible de laisser monter les salaires des managers et les dividendes des actionnaires, les travailleurs doivent aussi recevoir leur part“, a déclaré leur président John Crombez. Le PTB a également déposé une proposition allant dans le même sens à la Chambre.

Employeurs et syndicats ont donné ce matin le coup d’envoi des négociations salariales interprofessionnelles, qui ont lieu tous les deux ans. Une norme salariale devra ressortir de cette concertation, dont l’objectif est qu’elle aboutisse dans la semaine. Le CCE détermine une marge maximale, fixée à 0,8% hors index, pour la hausse salariale en tenant compte de l’évolution des salaires dans les pays voisins et de la prévision d’indexation en Belgique. Le calcul dépend aussi de l’écart qui s’est potentiellement formé entre l’évolution des coûts salariaux en Belgique et en France, en Allemagne et aux Pays-Bas depuis 1996.

A l’instar du sp.a, le PTB a introduit une proposition à la Chambre visant à annuler “une loi qui cadenasse nos salaires“. “La marge maximum d’augmentation des salaires avancée pour les deux prochaines années est tout simplement honteuse“, a dénoncé le porte-parole du PTB Raoul Hedebouw. “En particulier à l’heure où de plus en plus de travailleurs du pays ont des difficultés à nouer les deux bouts. Il est urgent de revoir fondamentalement la politique de la formation des salaires en Belgique. Ils doivent pouvoir augmenter significativement. C’est d’autant plus justifiable que les profits des sociétés atteignent des sommets historiques“, a-t-il ajouté.

Belga

►Lire aussi : La marge salariale de 0,8 % jugée insuffisante par les syndicats

 

Partager l'article

17 janvier 2019 - 13h56