Découvrez   

Lutte contre la discrimination à l’embauche : seulement 6 tests de situation menés en 2 ans à Bruxelles

En 2018 et 2019, seuls six tests de situation – destinés à lutter contre les discriminations à l’embauche – ont été menés sur le marché bruxellois de l’emploi, a indiqué mercredi le ministre régional de l’Emploi, Bernard Clerfayt (DéFI), interrogé sur le sujet par la parlementaire Groen Soetkin Hoessen.

À l’heure actuelle, ces tests doivent répondre à des conditions trop nombreuses, dont celles d’être obligatoirement précédés d’une plainte ou d’un signalement et d’une constatation objective qu’une discrimination est bien à l’œuvre.

Résultats : en 2018, quatre tests de situation ont été menés et seulement deux l’année suivante. Tous les cas ont donné lieu à des poursuites judiciaires.

Au vu de ces chiffres, il n’est pas encore question, à Bruxelles, de gestion proactive de ces tests de situation alors que c’est le seul moyen de faire reculer les discriminations à l’embauche, a pointé la parlementaire régionale.

Avec Belga – Photo : illustration Belga/Thierry Roge

Partager l'article

09 juillet 2020 - 08h25
Modifié le 09 juillet 2020 - 08h25