Découvrez   

Le Premier ministre Alexander De Croo lance un appel solennel au peuple belge

L’ensemble des mesures anti-coronavirus seront harmonisées à l’ensemble du pays dès ce jeudi minuit, à l’exception du couvre-feu qui restera défini sur base régionale, a annoncé mercredi soir le Premier ministre Alexander De Croo dans un message vidéo diffusé sur les médias sociaux.

Maintenant que le gouvernement flamand s’est rallié aux mesures de limitation des contacts sociaux, “la vie sociale est pratiquement à l’arrêt“. “Le résultat est un confinement partiel“, a-t-il ajouté.

Un arrêté royal sera adopté et publié mercredi soir.

Celui-ci définira et harmonisera pour l’ensemble du pays les règles sanitaires dans les milieux culturels, sportifs, etc., qui devront être respectées partout, a précisé le chef du gouvernement. Seules les règles en matière de couvre-feu différeront encore au nord et sud du pays.

Après les mesures prises en ordre dispersé par les entités fédérées ces derniers jours, M. De Croo défend l’importance d’avoir une “unité et la clarté” dans les mesures imposées à tous les Belges.

Nous ne pouvons pas céder à la division. Le seul combat à mener, c’est celui contre le virus“, insiste-t-il.

Ces mesures font mal et restreignent nos libertés. La vie sociale est pratiquement à l’arrêt“, reconnaît encore M. De Croo, mais leur but est “d’épargner des vies“, rappelle-t-il.

Et le Premier ministre de lancer mercredi soir un appel spécifique en direction des jeunes. “Trop de jeunes pensent encore que le ce virus ne les concerne pas. Détrompez-vous! Tout le monde peut tomber gravement malade“.

Ainsi, sur l’ensemble des Belges hospitalisés à cause du Covid-19, 1.200 avaient moins de 40 ans, et 600 moins de 30 ans, souligne le libéral.

Si la progression en flèche des hospitalisations ne peut être maîtrisée dans les semaines à venir en raison du non-respect des consignes sanitaires actuelles, “des mesures plus drastiques devront être prises“, avertit-il encore, appelant une nouvelle fois les 11 millions de Belges à former une équipe unie contre la propagation du virus.

Durant la journée, le Premier ministre et les ministres-présidents des entités fédérées se sont concertés sur la coordination des mesures à l’initiative du chef de gouvernement fédéral. Depuis vendredi, la cacophonie régnait dans l’orchestre belge. Faute d’accord en comité de concertation sur des mesures fortes, la Wallonie, Bruxelles et la Fédération Wallonie-Bruxelles ont chacune à leur tour annoncé des restrictions plus importantes que ce que prescrivait le “socle” fédéral.

La Flandre n’a emboîté le pas que mardi soir en annonçant des mesures qui devaient prendre effet trois jours plus tard. Dans la presse et au parlement flamand, les critiques à l’égard du ministre-président, Jan Jambon (N-VA), ont été vives devant ce qui paraissait comme une forme d’attentisme. Dans l’après-midi, l’intéressé a finalement annoncé que les mesures seraient d’application plus tôt que prévu.

Devant le parlement wallon, le ministre-président Elio Di Rupo (PS) a quant à lui insisté pour que “l’on aille le plus loin possible dans le confinement“.

Une nouvelle réunion du comité de concertation est prévue vendredi.

Belga

Partager l'article

28 octobre 2020 - 19h33
Modifié le 29 octobre 2020 - 11h16