Le parquet requiert jusqu’à 6 ans de prison pour trafic d’êtres humains

Le parquet de Bruxelles a requis vendredi devant le tribunal correctionnel des peines de quatre à six ans de prison contre trois Kurdes poursuivis pour trafic d’êtres humains.

L’un a fait passer en Belgique deux Iraniens, que les deux autres devaient mener jusqu’au Royaume-Uni. Comme cela n’a pas fonctionné, les Iraniens ont exigé de récupérer leur argent. Les deux Iraniens étaient arrivés l’été passé en Belgique, avec l’aide d’un passeur d’Italie qui avait exigé 32.000 euros pour le voyage. Ce trafiquant leur avait donné les coordonnées d’un Kurde en Belgique.

A.Q. a promis aux Iraniens de les faire passer en Grande-Bretagne cachés dans un camion, contre 3.000 euros par personne. Début septembre, avec A.H., il les a conduits jusqu’à un parking de Grand-Bigard et placés dans un camion mais le véhicule a roulé jusqu’en Allemagne. Quand, revenus à Bruxelles par leurs propres moyens, les Iraniens ont exigé leur argent, A.Q. les aurait menacés avec un couteau.

Le parquet de Bruxelles a requis 6 ans de prison contre A.Q. pour trafic d’êtres humains et extorsion de fonds. Il a requis 4 ans de prison contre A.H. et 5 ans contre le passeur actif en Italie. Ce dernier fait défaut, tandis que la défense de A.H. a sollicité la clémence du tribunal. A.Q. conteste les faits qui lui sont reprochés.

Jugement le 5 septembre.

Belga

Partager l'article

23 août 2019 - 17h00