Le MR reproche à Fadila Laanan une opacité dans la gestion des subventions de la CoCof

Le député MR et chef du groupe libéral à la Commission communautaire française de Bruxelles, Gaëtan Van Goidsenhoven, a reproché jeudi à Fadila Laanan, la ministre-présidente de l’institution bruxelloise francophone, sa “mauvaise gestion” et son “opacité dans l’octroi de subventions aux ASBL”.

Gaëtan Van Goidsenhoven fonde ses critiques sur un rapport de la Cour des comptes datant de février dernier, dont le contenu a été relayé jeudi par le quotidien l’Echo à propos de la procédure d’octroi des dites subventions de la Commission communautaire française (CoCof). “Malgré un premier rapport accablant publié il y a plus de dix ans, rien n’a été fait pour tenter de corriger la situation: on a affaire à une gabegie administrative complète: mauvaise justification des subventions octroyées, non-respect des délais de production des pièces justificatives, risque de multi-subventionnement, imprécisions dans la réglementation, et j’en passe“, a dénoncé l’élu MR.

Pour lui, il est aberrant de constater que les mesures de contrôle de l’octroi des subventions ne sont absolument pas assurées, alors que les politiques de la Cocof reposent en premier lieu sur l’intervention du secteur associatif. Ceci est d’autant plus grave que les moyens de la CoCof sont limités et que les besoins sont énormes. “A partir du moment où les critères d’éligibilité pour l’octroi de subventions à telle ou telle association ne sont pas transparents, cela laisse évidemment une énorme porte ouverte pour le copinage et le clientélisme“, a poursuivi Gaëtan Van Goidsenhoven.

Le chef de groupe des libéraux reproche également au “gouvernement socialiste de la CoCof” de ne toujours pas présenter de rapport annuel d’évaluation sur les subventions octroyées. Sans présentation d’un rapport d’évaluation, il n’est pas possible d’estimer la pertinence des montants octroyés. “Comment voulez-vous que le parlement effectue correctement son travail de contrôle dans ces conditions“, s’est-il encore alarmé.

Belga

Lire aussi : La Cocof épinglée par la Cour des comptes pour le contrôle de ses subventions

Partager l'article

09 avril 2019 - 19h03