Georges Dallemagne (cdH) sur le cas d’Oussama Atar : “C’est l’un des plus grands scandales d’Etat”

Georges Dallemagne, député fédéral (cdH) et ancien membre de la commission d’enquête parlementaire, était l’invité de L’Interview ce jeudi à 12h45 sur BX1. 

Trois ans après les attentats de Bruxelles du 22 mars, où en est l’enquête? Le procès de douze personnes va bientôt débuter. Un moment attendu avec impatience par de nombreux citoyens.

“C’est important de faire justice. On est dans un Etat qui doit montrer qu’il défend ses citoyens et qui révèle aussi la vérité sur ce qui ce qui s’est passé, sur les responsabilités, sur les terroristes eux-mêmes, aussi sur tout ce qui a failli dans notre Etat.  Je pense que cette vérité judiciaire-là, elle est très importante, comme on l’a vu avec Mehdi Nemmouche”, explique le député fédéral Georges Dallemagne.

“Il est probablement le coordinateur principal des attentats de Bruxelles et Paris”

Parmi les inculpés, il manquera quelqu’un : Oussama Atar. Georges Dallemagne a enquêté sur son profil.

“Il a été abattu plus que probablement par un drone américain fin 2017 dans le nord de la Syrie. D’ailleurs, il y a eu plus que probablement une coopération entre les Belges et les Français sur cette question. Mais ça arrange beaucoup de monde qu’il ne soit pas là aujourd’hui car pour rappel, ce personnage a été libéré sur instruction de la Belgique. Et la Belgique pensait pouvoir l’utiliser comme agent infiltrant les réseaux djihadistes en Belgique. Or, en réalité, il était un agent d’Al-Qaïda. Et donc la Belgique a contribué à libérer un agent plutôt que nous protéger. Il a été un des grands commanditaires, probablement le coordinateur principal des attentats de Bruxelles et probablement de Paris aussi. Et donc, c’est un personnage-clé”. 

Le député cdH qualifie cette affaire comme “l’un des plus grands scandales d’Etat qui a été largement mis de côté, étouffé”. 

► Retrouvez L’Interview du lundi au vendredi à 12h45 sur BX1.

Partager l'article

21 mars 2019 - 13h23