Forest : durant le confinement, la première Tiny Forest a vu le jour

Ce sont des enfants qui auraient dû planter la première ‘Tiny Forest’ de Bruxelles, près du Parc Duden. Si le confinement en a décidé autrement, et que ce sont finalement des bénévoles qui se sont occupés des plantations, la mini-forêt de Forest a vu bien le jour alors que la Belgique était confinée.

Une tiny forest, c’est une petite forêt plantée par des enfants, et intégrée dans un quartier. Ce qui apporte, d’un côté, un objectif de biodiversité, avec le retour d’espèces indigènes, et un objectif social : la forêt est adoptée par une école, dont les élèves vont s’occuper durant toute leur scolarité, avec les habitants du quartier“, explique Tine Vanfraechem, project manager chez GoodPlanet, à l’origine du projet.

Les élèves des écoles Arc-en-ciel et Parkschool auraient dû inaugurer cette petite forêt de 900 arbres le 19 mars dernier, avec ceux de de St-Joost-aan-Zee, à Saint-Josse. “Le confinement en a décidé autrement, et les arbres ont été plantés par une entreprise et des bénévoles. Cependant, les élèves de Saint-Josse n’ont pas encore pu planter leurs arbres, donc cette petite cérémonie aura sûrement lieu après la rentrée de septembre“, évoque la gestionnaire du projet.

Près de 28 espèces d’arbres ont été plantées, après installation d’une couche de paillage afin de les protéger de la sécheresse. “Les arbres font aujourd’hui d’1m50 à 2m, et portent déjà des feuilles“, se réjouit Tine Vanfraechem. Un crowdfunding est actuellement en cours pour offrir des arbres supplémentaires “et faire connaître le plus largement possible cette initiative“. Si une autre ‘Tiny Forest’ existe à Schoten, près d’Anvers, d’autres communes belges se disent intéressées, “mais il sera demandé à la commune de la financer“.

ArBr – Photo : GoodPlanet

Partager l'article

20 mai 2020 - 18h36