Parlement bruxellois : accord au forcing sur le décumul intégral

L’interdiction de tout mandat de député avec une fonction de bourgmestre, d’échevin ou de président de CPAS de la capitale a été votée en Commission des Affaires intérieures du Parlement bruxellois. Une proposition introduite par le PS, le sp.a, DéFI et les Verts.

Les auteurs de la proposition prônent le décumul intégral entre la fonction de bourgmestre ou d’échevin et le mandat de membre du Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale, de la Chambre des Représentants, du Sénat, du Parlement flamand et du Parlement européen. Une réforme qui pourrait changer le paysage politique bruxellois.

Les partis souhaitent une large majorité mais elle ne semble, toutefois, pas de mise dans les deux groupes linguistiques. Cumuleo pointe du doigt les députés flamands opposés à l’idée. En effet, l’Open Vld, la N-VA et le CD&V s’y montraient défavorables avant la tenue des débats en commission, ce mardi.

La proposition sur le décumul intégral à Bruxelles a finalement été adoptée en commission avec vingt voix pour (Ecolo, Groen, PS, sp.a et DéFI), sept voix contre (les députés MR et Open VLD) et trois abstentations (Benoît Cerexhe, Joëlle Milquet du cdH, et Alain Destexhe du MR). Le texte doit désormais passer devant le Parlement bruxellois. Il n’y a toutefois pas de majorité en vue en plénière dans le groupe néerlandophone : le CD&V et la N-VA n’ont en effet pas le droit de vote dans cette commission mais ils ont annoncé qu’ils voteront contre cette proposition en plénière.

Photo: BX1

Reportage de Michel Geyer et Béatrice Broutout

Partager l'article

13 mars 2018 - 18h00