Découvrez   

Cours à distance dans le secondaire : “Ce n’est évident pour personne”, reconnaît Caroline Désir

La ministre de l’Enseignement obligatoire s’exprimait au micro de BX1+ ce lundi. Selon elle, “tout ne sera pas parfait mercredi, mais beaucoup de choses ont été mises en place“. 

Ce dimanche, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décider de fermer l’ensemble des écoles secondaires francophones, misant sur des cours à distance à partir de mercredi et jusqu’aux congés de la Toussaint. “Ce ne sont pas trois jours de congé supplémentaire, souligne la ministre de l’Enseignement obligatoire Caroline Désir au micro de BX1+, c’est une manière de soulager la société en général concernant le nombre de contacts“.

Reconnaissant que ces changements de dernières minutes ne “sont évidents pour personne“, Caroline Désir pointe tout de même de nombreuses avancées: “Depuis le mois de septembre, nous avons demandé aux professeurs de préparer une stratégie d’hybridation, pour ce genre de situation. Des formations supplémentaires existent, une plateforme spécifique a été créée, etc. Nous ne pouvons pas promettre que mercredi tout sera parfait, mais beaucoup de choses ont été mises en place”. 

>> Couvre-feu, fermeture des lieux culturels et sportifs… : Bruxelles durcit le ton

Quant à savoir si les cours à distance pourraient continuer après les vacances, cela reste une possibilité, commente la ministre. Tout dépendra de l’évolution des chiffres.

L.T – Photo: Thierry Roge/Belga

 

Partager l'article

26 octobre 2020 - 14h40
Modifié le 26 octobre 2020 - 14h44