Découvrez   

Coronavirus : les chauffeurs indépendants des Taxis verts ont décroché un accord satisfaisant

Les chauffeurs indépendants des Taxis verts qui refusaient de continuer à payer pleinement la redevance à la centrale en raison des pertes liées aux restrictions sanitaires ont décroché mardi un accord qu’ils estiment satisfaisant, ont indiqué mercredi les représentants des travailleurs.

La seconde mobilisation prévue devant le siège, situé rue des Carburants à Forest, mercredi matin, a en conséquence été annulée.

L’accord permet aux chauffeurs qui veulent suspendre leurs activités de l’indiquer en fin de mois à la centrale des Taxis verts qui annulera le paiement de la redevance pour le mois suivant.

A chaque nouveau mois, ils peuvent décider de reprendre leurs activités. Les syndicats n’ont cependant pas obtenu le paiement d’une redevance réduite pour ceux qui choisissent de continuer à travailler. Lors de la première vague, la redevance avait été diminuée de 50% pendant 2 mois, en avril et en mai. “On espère qu’un certain nombre de chauffeurs pourront s’arrêter en bénéficiant des mesures de soutien et que les autres qui décideront de continuer verront en conséquence leur petite charge de travail augmenter avec le nombre réduit de chauffeurs en circulation“, explique Martin Willems, en charge de la section United Freelancers de la CSC. “On espère que leurs chiffres d’affaires seront suffisants, mais c’est loin d’être gagné“.

Il avance que les rentrées des chauffeurs enregistrent une perte d’environ 70% par rapport à la même période les années précédentes, avant l’épidémie.

Pour rappel, quelques dizaines de chauffeurs de taxis indépendants avaient manifesté le mardi 17 novembre au matin devant le siège de la centrale des taxis verts et avaient fait grève pour cette journée de mobilisation.

Belga 

Partager l'article

25 novembre 2020 - 12h53
Modifié le 25 novembre 2020 - 12h53