Communales 2018 : douze nouveaux bourgmestres bruxellois sont aussi parlementaires

C’est l’un des débats politiques qui émaille la législature régionale actuelle: les bourgmestres ou échevins peuvent-ils cumuler leur mandat communal avec des fonctions de député ? Au parlement bruxellois la proposition sur le décumul intégral est en suspens.

A noter, dans le règlement interne du PS bruxellois, elle est effective. Ecolo et Défi en ont, de leur côté, fait l’un de leurs chevaux de bataille.

► Mais parmi ceux qui deviendront les nouveaux bourgmestres des communes bruxelloises, qui compte exerce un mandat en tant que député ?

A Auderghem, le bourgmestre sortant Didier Gosuin (Défi) est reconduit et garde sa majorité absolue. Le bourgmestre exerce également en tant que ministre bruxellois. Il a notamment les compétences de l’Economie, de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

A Anderlecht, Eric Tomas (PS) va finalement rester à la tête de la commune avec Ecolo-Groen et Défi. Il n’exerce pas de fonction de parlementaire.

A Berchem-Sainte-Agathe, la Liste du Bourgmestre Joël Riguelle (CDH) poursuivra à la tête de la commune, avec le bourgmestre sortant en tant que maïeur durant les trois prochaines années. À mi-mandat, il cèdera le témoin. Il n’exerce pas de fonction de parlementaire.

A Bruxelles-Ville, Philippe Close poursuit en tant que bourgmestre. La capitale sera dirigée par une majorité PS, Ecolo-Groen et change.brussels. Philippe Close n’exerce pas de fonction de parlementaire.

A Etterbeek, Vincent De Wolf (MR) conserve son poste de bourgmestre. Il est également chef de groupe MR au parlement bruxellois.

A Evere, Rudi Vervoort (PS) conserve le mayorat. Il dirigera la commune avec Défi. Il est aussi le ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale.

A Forest, une courte majorité Ecolo, MR et CDH s’est dégagée. Stéphane Roberti devient ainsi bourgmestre. Il n’exerce pas comme parlementaire.

Pierre Kompany s’empare du mayorat à Ganshoren. Le premier bourgmestre d’origine subsaharienne en Belgique est également membre du parlement bruxellois.

A Ixelles, Christos Doulkeridis (Ecolo) s’empare du poste de bourgmestre. Il est actuellement aussi membre du parlement bruxellois.

A Jette, c’est Hervé Doyen qui conserve son siège de bourgmestre. Il y restera pour trois ans avant de passer la main. Il n’est pas parlementaire.

Suprise à Koekelberg, Ahmed Laaouej sera le prochain bourgmestre. Le socialiste est chef de file du PS au Parlement fédéral.

Autre renversement du PS à Molenbeek. Catherine Moureaux prend l’écharpe de Françoise Schepmans. Elle est membre du parlement bruxellois.

A Saint-Gilles, avec près de 40% des suffrages et 17 sièges sur 35, la liste du bourgmestre Charles Picqué (PS) perd sa majorité absolue. Les socialistes gardent la main sur les négociations mais vont-ils poursuivre en majorité avec le MR, qui voit son nombre de siège se réduire de moitié et passer à trois ? Ou le PS va-t-il tenter une majorité avec Ecolo-Groen, qui raffle 11 sièges (7 en 2012) ? De son côté, Charles Picqué est parlementaire bruxellois.

Emir Kir (PS) conforte sa majorité absolue à Saint-Josse. Il gèrera la commune seul. Il siège également au Parlement fédéral.

A Schaerbeek, la Liste du Bourgmestre Bernard Clerfayt (DéFI) perd un siège mais elle conserve sa place de leader. Il siège au parlement bruxellois.

A Uccle, le MR de Boris Dilliès est reconduit comme bourgmestre pour six ans. Il s’allie pour cela avec Ecolo et le cdH alors que DéFI rejoint l’opposition. Il ne siège pas dans d’autres assemblées.

Olivier Deleuze (Ecolo) reste bourgmestre à Watermael-Boistfort.

Olivier Maingain (Défi) garde sa majorité absolue à Woluwe-Saint-Lambert. Il siège au Parlement fédéral.

A Woluwe-Saint-pierre, le bourgmestre sortant Benoît Cerexhe (cdH) a confirmé qu’il poursuivra à la tête de l’entité pour six ans. Il est président du groupe politique CDH au parlement bruxellois.

Rédaction, image Belga

Partager l'article

15 octobre 2018 - 15h31