Découvrez   

Bois de la Cambre : la Région veut toujours en faire un parc sans voiture

Les réactions en faveur de la fermeture du bois de la Cambre à la circulation automobile ne se sont pas faites attendre. La ministre de la Mobilité, Elke Van den Brandt a réaffirmé son souhait d’en faire un parc.

“Il est dommage que les Bruxellois se voient refuser le refuge de nature plus que nécessaire que constitue le Bois de la Cambre, mais notre objectif reste que celui-ci redevienne à terme un parc sans voitures pour tous les habitants de la capitale”, a affirmé jeudi soir la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen).

Le tribunal civil de Bruxelles a rendu jeudi une ordonnance donnant raison à la commune d’Uccle dans le litige l’opposant à la Ville de Bruxelles au sujet de la fermeture du Bois de la Cambre.

Bois de la Cambre : la Ville de Bruxelles doit rouvrir la boucle sud, ordonne la justice

“Nous pensons qu’il est vraiment dommage que les Bruxellois se voient refuser ce refuge de nature. Surtout maintenant que c’est plus que jamais nécessaire. Notre objectif reste donc que le bois de la Cambre redevienne à terme une parc sans voiture pour tous les Bruxellois”, a réagi la ministre bruxelloise de la Mobilité. Aux yeux d’Elke Van den Brandt, le jugement du juge en référé porte principalement sur la forme.

Qui plus est, l’ordonnance de police de la Ville arrivait, quoi qu’il en soit, à échéance lundi. “Nous venons de recevoir le jugement. Nous respecterons bien sûr la décision du tribunal, mais nous examinerons également attentivement les motifs sur lesquels cette décision a été prise”, a ajouté la ministre. Elke Van den Brandt regrette également que la décision doive être prise de cette manière.

Elle a rappelé que la Ville de Bruxelles avait consulté les communes environnantes à chaque étape du processus. Cela n’a pas empêche que sa décision a été portée devant les tribunaux. Il y avait d’autres procédés possibles, a-t-elle jugé, indiquant qu’elle entendait “bien sûr poursuivre la concertation”.

L’opposition monte au créneau

Le groupe cdH du parlement bruxellois a dénoncé jeudi soir l’amateurisme du gouvernement bruxellois et le manque de concertation en amont de la Ville de Bruxelles dans le dossier du Bois de la Cambre dont il continue de demander la régionalisation de la gestion.

“La décision de Justice qui condamne les décisions unilatérales de la Ville de Bruxelles et la Région bruxelloise démontre qu’aucune localité ne peut imposer ses propres vues à d’autres et que le dialogue et le respect des points de vue de tous citoyens, résidents et navetteurs, venant notamment de Wallonie, est essentiel”, a fait valoir le centre démocrate humaniste.

Le groupe cdH a par ailleurs rappelé qu’il demandait une consultation populaire nécessaire à une gestion apaisée du Bois de la Cambre et qui puisse prendre en considération les réalités de toutes et tous. En outre, il réclame une feuille de route claire et échelonnée dans le temps pour que personne ne soit pris en otage.

Belga – Photo: BX1

Partager l'article

13 novembre 2020 - 07h32
Modifié le 13 novembre 2020 - 07h32