Découvrez   

Berchem-Sainte-Agathe : le propriétaire d’un bâtiment à l’abandon sommé d’effectuer des travaux

Le bourgmestre de Berchem-Sainte-Agathe, Christian Lamouline, somme le propriétaire d’un bâtiment abandonné de l’avenue Gisseleire Versé, d’effectuer des travaux de sécurisation, rapporte La Dernière Heure.

Ancienne maison de repos, fermée depuis 10 ans, le bâtiment a été transformé temporairement en centre de réfugié de Fedasil, jusqu’en 2015, avant d’être abandonné. Il est occupé depuis le mois d’octobre par une quarantaine de personnes sans-papiers et migrants, dont des familles avec enfants, “qui vivent dans des conditions déplorables.“, commente le bourgmestre ,que nous avons contacté. Les occupants sont sans chauffage, et l’électricité est défaillante. Grâce à l’intervention récente d’une association, deux douches ont été installées, nous détaille Christian Lamouline.

Après avoir tenté vainement de joindre le propriétaire, le bourgmestre le somme de sécuriser son bien dans les 15 jours. “Je leur ai proposé de conclure une convention d’occupation précaire mais n’ai eu aucune réponse“, nous indique-t-il.

Sans résultat d’ici deux semaines, la commune se chargera de sécuriser le lieu, et enverra la facture au propriétaire. Il s’agit d’un consortium privé, qui souhaite transformer l’ancienne maison de repos en centre psychiatrique. Une demande de permis d’urbanisme est en cours de traitement à la commune.

Mais l’occupation du bâtiment, même après sécurisation minimale, n’est pas envisageable à long terme, nous précise encore Christian Lamouline. Des discussions sont engagées avec le secteur associatif et la Région pour trouver une solution plus adéquate.

S.R. 

Partager l'article

01 février 2021 - 13h23
Modifié le 01 février 2021 - 13h23