La commune de Koekelberg se retire du projet “Cirk”

Le projet « CIRK » est un projet centré autour de la pratique des arts du cirque et initié par la précédente majorité communale. Le collège des bourgmestres et échevins de Koekelberg, aujourd’hui constitué, se retire de ce dossier. 

Si le projet initial était évalué à près de 6 millions € au départ, il est passé aujourd’hui à un montant estimé à près de 12 millions €.

Le montage financier prévoyait un financement réparti entre la Région bruxelloise, BELIRIS et la commune de Koekelberg.

Il apparaît que le dossier d’attribution du marché public concernant ce projet a été finalisé hors délai. Le délai ultime était fixé au 31 décembre 2015 . Cela a pour conséquence une perte de financement du projet à hauteur de 3.6 millions €. Sans cet apport financier, le projet « CIRK », tel que conçu dans son ensemble, n’est plus finançable et la commune de Koekelberg n’a pas les moyens d’y suppléer.

Pour le Bourgmestre, Ahmed Laaouej: “Nous avons hérité d’une situation budgétaire très difficile que je dénonce ! La situation n’est pas imputable à Espace Catastrophe porteur d’un projet dont la légitimité n’est pas contestée. Aujourd’hui le projet « CIRK » n’est plus finançable du fait – il faut le dire – d’une mauvaise gestion de la majorité précédente. La priorité du nouveau Collège est de préserver les intérêts des contribuables koekelbergeois qui n’ont pas à subir les conséquences négatives d’un dossier mal géré. Le Collège a également décidé de poursuivre son soutien financier aux activités d’Espace Catastrophe développées au sein de notre centre culturel “Archipel 19”.

Quant aux responsables de l’Espace Catastrophe, ils ne souhaitent pas communiquer pour le moment. Ils soulignent toutefois “qu’il s’agit d’un dossier complexe dans lequel plus de 10 années de travail avec des partenaires sociaux qui se sont ajoutés en cours de route”.

► Interview de Philippe Jacquemotte et Aristide Kobenan

Partager l'article

12 janvier 2019 - 20h25