Le ministre flamand en charge de Bruxelles Sven Gatz (Open VLD) s’exprime sur sa dépression

Le ministre flamand de la Culture, des Médias, de la Jeunesse et de Bruxelles, qui est également conseiller communal à Jette, a évoqué cette semaine le sujet pour la première fois, rapporte le site d’information Bruzz.

Sven Gatz prend depuis de nombreuses années des antidépresseurs. C’est ce qu’il a expliqué dans le programme TV Gert Late Night, racontant comment il a commencé à se sentir extrêmement mal peu après avoir avoir 30 ans. Il venait juste à l’époque d’être élu député au Parlement bruxellois. “Je travaillais toujours plus et cela n’a plus été du tout au niveau de la gestion du stress”, a expliqué le libéral.  Tout d’un coup, rien n’a plus été comme avant: fatigue constante, perte d’intérêt dans tout et réveils aux petites heures du matin à cause du stress et de différentes angoisses.

Les antidépresseurs lui ont permis de se sentir mieux. Le ministre ne pense d’ailleurs plus en tout cas pouvoir s’en passer un jour. “Entre mon trentième anniversaire et mes 44 ans, j’ai essayé à plusieurs reprises d’arrêter, mais j’ai chaque fois replongé”, indique-t-il.  Même lorsqu’il a quitté momentanément la vie politique entre 2011 et 2014, le stress est resté très élevé. ” C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que je ne pourrais probablement plus me passer de médicaments. Si je deviens demain enseignant ou facteur, cela serait la même chose. C’est quelque chose que j’ai en moi”, constate le Jettois.

J. Th.

Partager l'article

13 septembre 2018 - 15h22