Jette : la majorité s’oppose toujours à l’élargissement du Ring

Le projet d’élargissement du Ring a toujours du plomb dans l’aile dans les communes bruxelloises qui longent ces bretelles d’autoroute. Le collège de Jette a ainsi confirmé son opposition à ce projet.

La LBJette (liste du bourgmestre), Ecolo-Groen et le MR, partenaires de la majorité à Jette, ont à nouveau exprimé leurs inquiétudes auprès de la Werkvennootschap, l’organisation flamande chargée de mener les consultations autour du projet d’élargissement du Ring Nord de Bruxelles. Celle-ci a présenté aux autorités jettoises les différents scénarios possibles concernant ce chantier. Une dizaine de scénarios ont ainsi été présentés, proposant des élargissements à des degrés divers pour assurer un meilleur trafic routier.

Mais ces solutions ne sont pas vues d’un bon œil par le collège des échevins et bourgmestre de Jette, qui estime que “cette augmentation de la capacité routière créera un effet d’appel”. “Ces scénarios ne constituent donc pas des solutions durables aux problèmes de mobilité et de qualité de l’air que nous connaissons”, estiment les échevines de l’Environnement de la Mobilité, Claire Vandevivere et Nathalie De Swaef.

Les échevines demandent plutôt d’autres mesures pour améliorer la mobilité et la qualité de l’air autour du Ring : réduire la vitesse à 80 km/h sur cette autoroute, mettre en place de nouvelles infrastructures cyclables, investir dans les transports en commun…

Le Werkvenootschap, de son côté, poursuit son tour des communes bruxelloises et limitrophes afin de présenter ses scénarios pour assurer un meilleur flux routier sur le Ring de Bruxelles. Si le vote pour cet élargissement est déjà intervenu en Flandre en 2013, aucun chantier n’est prévu avant 2020, au mieux. Le projet est estimé à près de deux milliards d’euros.

Gr.I. – Photo : Belga/Bruno Fahy

Partager l'article

27 mars 2019 - 15h14