Ixelles : y a t-il du clientélisme au sein de l’ASBL Emergence XL ?

Emergence XL est une ASBL communale, qui a pour objectif l’insertion socio-professionnelle des jeunes en décrochage par le sport. Son président est Béa Diallo, ancien boxeur professionnel, aujourd’hui échevin PS de la commune. Pour le MR Alain Destexhe, cette ASBL, c’est du clientélisme politique et électoral.

Dans L’Interview, Alain Destexhe (MR) dénonçait ce mercredi ce qu’il qualifie de clientélisme au sein de l’ASBL Emergence XL. Pour le député bruxellois, connu comme électron libre au sein de son parti (pour rappel, MR et PS sont ensemble dans la majorité à Ixelles), il est insensé que les cours de sport soient plus chers à Emergence Ixelles qu’ailleurs. Après vérification, on constate en effet que le tarif est effectivement plus élevé que celui de certaines salles privées. A la commune on affirme qu’il y a 30% de réduction pour les habitants d’Ixelles, comme pour n’importe quel bénéficiaires du CPAS. Un accompagnement est aussi proposé. Alors, est-ce là du « clientélisme » ? L’échevin Béa Diallo (PS) ne veut pas commenter la polémique, mais rappelle qu’Emergence XL est avant tout un lieu qui permet de faire de la réinsertion professionnel à travers le sport.

L’ASBL communale, Emergence XL bénéfice de 75.000 € de subsides et de 7 équivalents temps pleins mis à disposition par Ixelles, 1.000 personnes fréquentent régulièrement la salle de sports, des événements y sont organisés.

Le président, Béa Diallo est très présent sur place, mais il a visiblement omis de déclarer ce mandat en 2016. Il promet qu’il le fera en précisant que ce mandat de président est gratuit.

  • Reportage de Michel Geyer et Manon Ughi

 

Partager l'article

11 janvier 2018 - 17h55

Trouvez un emploi avec Stepstone :