“Tout le monde OK ?” : une plateforme pour aider les citoyens stressés en période de confinement

Elke Van Hoof - Plateforme Tout le monde OK

Les mesures prises par les autorités pour endiguer la propagation du coronavirus et l’anxiété que la situation génère dans la société a poussé la professeure Elke van Hoof à développer un outil d’intervention psychothérapeutique en ligne. Intitulée “Tout le monde OK ?”, la plate-forme est gratuite et tente d’aider les citoyens stressés à retrouver calme et équilibre.

Le confinement actuel “peut entraîner au bout de deux semaines des symptômes d’anxiété, voire des troubles de stress post-traumatique, et une anxiété prolongée sans intervention familiale rapide”. Avec le soutien du groupe d’assurance P&V et Vivium, Elke Van Hoof a mis en ligne un outil destiné à toute la famille, qui permet de réduire le niveau de stress et identifier toute plainte psychologique grave. “Ma mission avec cette intervention à distance est de guider le plus grand nombre de personnes et de les aider à trouver la paix émotionnelle dans cette période psychologiquement très stressante”, souligne la professeure.

Le 14e jour représente un tournant : “les habitudes quotidiennes, telles que la salle de sport et les appels en famille, s’effacent et l’ennui frappe irrémédiablement. Le manque de contact social, la solitude et le sentiment d’isolement génèrent beaucoup de stress”, et donc de l’anxiété, de l’irritabilité, des problèmes de concentration, des plaintes dépressives et des problèmes de sommeil.

“Tout le monde OK ?” souhaite dès lors aider les personnes à dépasser leurs troubles émotionnels et retrouver le calme et l’équilibre. L’intervention, qui dure 90 minutes au total, peut être faite seule ou en groupe. Elle se base sur le protocole R-TEP de l’EMDR (Eye Movement Desensitization & Reprocessing), référence en matière de traitement des traumatismes, souligne la psychologue clinique.

Pour 85% des utilisateurs, le traitement devrait être suffisant pour réduire le niveau de stress et éviter le stress post-traumatique. Les 15% restants seront invités à contacter leur médecin généraliste via la plateforme.

Avec Belga – Photo : Toutlemondeok.be

Partager l'article

27 mars 2020 - 11h47