Découvrez   

Covid-19 : les tests réalisés par les médecins généralistes reportés d’une semaine

Selon la stratégie de déconfinement proposée par le Conseil National de Sécurité, les médecins généralistes devaient commencer à tester leurs patients au Covid-19 dès la semaine prochaine. Ces tests de dépistage sont finalement reportés d’une semaine en raison d’un manque de matériel et d’un manque de consignes suffisantes.

Le Dr Michel Devolder, président de la fédération des associations de médecins généralistes de Bruxelles, confirme que les médecins généralistes manquent actuellement d’écouvillons et du matériel nécessaire pour réaliser ces tests de dépistage du Covid-19, comme le souhaiterait le CNS. “On manque également d’infrastructure informatique et de conditions pratiques pour la réalisation et l’analyse de ces tests”, explique le médecin. “Des travaux de réflexion sont en cours, une réunion est également prévue ce vendredi pour avancer là-dessus, mais il y a encore beaucoup de questions qui ne sont pas résolues”, ajoute-t-il.

L’Association belge des syndicats de médecins (Absym) a également dénoncé ce manque de matériel, qui confirme l’impossibilité de réaliser ces tests au plus vite. “Les écouvillons, par exemple. Régulièrement, je vois des images de matériel de dépistage avec des boules de coton épais, mais ce n’est pas la bonne manière de prélever. Le matériel adéquat est difficile à se procurer, car l’usine la plus importante de petits cotons se trouve en Lombardie (Italie) et la production y est à l’arrêt depuis des semaines”, explique à l’agence Belga le directeur honoraire de l’Absym Marc Moens.

Les médecins généralistes pourront reprendre les consultations non urgentes la semaine prochaine, mais le président honoraire de l’Absym leur demande d’être sélectif et d’évaluer les risques pour chaque patient. (Gr.I. avec Belga)

■ Interview réalisée par Jim Moskovics dans Toujours + d’Actu.

Partager l'article

30 avril 2020 - 13h26
Modifié le 30 avril 2020 - 17h11