Découvrez   

Les Bruxellois de l’année: coup d’œil sur les nominés de la catégorie “culture”

Comme chaque année, BX1 organise l’élection du « Bruxellois de l’année » en collaboration avec Le Soir, Vivacité Bruxelles et Vlan.

Pour l’année 2016,  les services de secours intervenus lors des attentats ont été sacrés Bruxellois de l’année. À vous de désigner les Bruxelloises et les Bruxellois qui se sont montrés particulièrement brillants en 2017 en participant au sondage disponible en cliquant ici

Coup d’œil sur les cinq nommés de la catégorie “culture”.

► Angèle

Parmi les révélations musicales de 2017, Angèle, la vingtaine à peine entamée. Avec Laurence Bibot et Marka comme parents, et Roméo Elvis comme grand frère, la jeune Bruxelloise était prédestinée à la scène. Débarquée l’année dernière avec son tout premier single « La Loi de Murphy », elle a fait l’unanimité tant du côté du public que des professionnels. Les fans attendent avec impatience son premier album qui s’annonce haut en couleur.

 

► Damso

En 2017, Damso s’est positionné non sans panache comme l’une des valeurs les plus sûres du rap francophone belge. Le Bruxellois a facilement rempli Forest National en octobre dernier grâce au triomphe critique et public de son deuxième album « Ipséité ». L’artiste a également été choisi par l’Union belge de football pour composer l’hymne officiel des Diables rouges en vue de la Coupe du Monde en Russie.

 

► L’expo “Islam, c’est aussi notre histoire”

Succès de foule pour l’exposition « Islam, c’est aussi notre histoire » ! Repoussée plusieurs fois à cause des attentats de Paris en 2015, puis ceux de Bruxelles en 2016, l’expo s’est finalement tenue durant quatre mois à l’Espace Vanderborght.  Près de 60.000 visiteurs ont fait le déplacement pour découvrir l’héritage des civilisations ottomane et arabe sur le sol européen.

 

► Guillermo Guiz

Que ce soit sur scène avec le spectacle désopilant « Guillermo Guiz a un bon fond », à la télévision avec les capsules pince-sans-rire « Roi de la Vanne » ou en radio avec ses chroniques décalées, le ketje de la capitale était partout en 2017. Après avoir séduit toute la Belgique, l’Anderlechtois de 35 ans s’est frotté au public français en proposant son one-man-show au célèbre Point-Virgule, à Paris.

► Le Théâtre Royal de la Monnaie

Après deux ans de rénovation et deux saisons extra-muros, le Théâtre Royal de la Monnaie a rouvert ses portes au public en septembre dernier. Grâce à ce vaste chantier de restauration, la célèbre institution culturelle du centre-ville retrouve son lustre d’antan tout en entrant de plain-pied dans la modernité. Ainsi, le confort des spectateurs tout comme celui des acteurs ont été considérablement améliorés.

Partager l'article

07 février 2018 - 08h03
Modifié le 08 février 2018 - 10h25