Deborah Lorenzino : “Bruxelles Propreté ne répond plus aux décisions du gouvernement”

Ce matin, Deborah Lorenzino, échevine de la propreté dans la commune de Schaerbeek (DéFI) espère que les discussions vont reprendre entre Bruxelles Propreté et la commune.

Petit rappel, le problème présent dans le quartier Brabant à Schaerbeek porte sur le nettoyage des rues, et non sur le ramassage des sacs. Depuis des semaines, des tensions sont présentes entre la commune et l’agence Bruxelles Propreté. Sans solution, la commune a décidé de lancer une action en justice contre l’agence. “Cette décision est décevante. Nous avons vraiment espéré pouvoir arriver à une solution durable convenant à toutes les parties, mais force est de constater que Bruxelles Propreté n’a eu que des exigences et n’a formulé aucune proposition”, estime Deborah Lorenzino.

À relire également : Quartier Brabant : la commune de Schaerbeek attaque Bruxelles Propreté en justice

Mais elle espère que de nouvelles négociations vont voir le jour, mais en attendant, la commune se devait de réagir. Hier, un nettoyage en urgence a été effectué par les agents de la commune. Un deuxième nettoyage est prévu avant le week-end.

Un problème de sécurité

En plus de la propreté, c’est un problème de sécurité qui est pointé du doigt par Bruxelles Propreté. À la question posée par Fabrice Grosfilley : la commune n’est-elle pas un peu débordée ? L’échevine de la propreté répond “la commune ne peut pas assumer seule. Il faut investir dans la justice, dans la police et surtout dans l’accueil des migrants”.

Toutefois, le personnel de la commune n’a pas demandé à être accompagné par un personnel de sécurité hier pendant le nettoyage. C’est une demande très spécifique de Bruxelles Propreté. D’après Deborah Lorenzino : “c’est une demande unique que l’on reçoit”.

Selon l’échevine, l’agence, n’obéit plus au gouvernement, car elle ne répond plus à ses décisions et demandes.

La transition politique

Petit point politique. À la question : Bernard Clerfayt reviendra-t-il à Schaerbeek ? La commune répond qu’elle compte bien le voir revenir. Pour le moment, il est toujours bourgmestre empêché.

Deborah Lorenzino dans Bonjour Bruxelles

Partager l'article

26 juin 2024 - 08h38
Modifié le 26 juin 2024 - 09h28