Future prison de Haren : le directeur répond aux critiques

Vendredi dernier, le Conseil central de Surveillance pénitentiaire (CCSP) effectuait une seconde visite du chantier de la prison de Haren. Suite aux inquiétudes, Jurgen Van Poecke, directeur de la future prison, répond.

Pour rappel, la délégation du CCSP avait effectué une première visite en novembre 2021, suscitant des inquiétudes. La seconde visite, effectuée le 13 juin, a démontré qu’aucune des recommandations exprimées par l’organe de contrôle n’avait été suivies.

Les inquiétudes portent, notamment, sur des cellules équipées de vitres opaques et dont une sur deux possède des lits de contention jugés “indignes de ce nom“. Interrogé par nos soins, le directeur de la prison de Haren ne partage pas les critiques : “Je pense que c’est plutôt par manque de connaissances du futur fonctionnement de la prison que certains avis se retrouvent dans le rapport. C’est un peu trop tôt pour juger l’aspect carcéral en se basant sur des briques“.

De plus, le cloisonnement des promenades et des aires de jeu pour enfants a été jugé problématique. “Les enfants qui accompagnent leur maman qui est en détention ne sont pas détenus et ne doivent pas subir les conséquences de l’enfermement dans le cadre de leur développement mental, physique et psychologique“, explique Sarah Grandfils, membre du bureau du CCSP. Critique injustifiée pour Jurgen Van Poecke puisqu’il nous assure que “ce n’est qu’un extra et non pas une cour de promenade“.

En attendant, les travaux continuent. La prison devrait être achevée pour septembre afin de faire place aux détenus courant octobre.

■ Reportage de Romain Vandenheuvel, Pierre Beaudot, Arnaud Dedier et Djôp Medou.