Interdiction du trafic de transit à Dilbeek : Berchem-Sainte-Agathe veut la suspension du projet

Le bourgmestre de Berchem-Sainte-Agathe Christian Lamouline (cdH) confirme son soutien à la pétition lancée par des habitants de sa commune.

La commune de Dilbeek a récemment annoncé l’installation d’un système de caméras de surveillance dans le quartier du Kattebroek, à la frontière avec la commune de Berchem-Sainte-Agathe. Ces caméras ANPR doivent permettre de lire les plaques d’immatriculation et de repérer les véhicules des riverains et des travailleurs du quartier bénéficiant d’une dérogation pour circuler dans le quartier, bientôt limité à ces seuls automobilistes lors des heures de pointe (soit de 6h30 à 9h30 et de 15h30 à 19h00).

La commune de Dilbeek souhaite ainsi limiter le trafic de transit dans la Berchemstraat, la Thaborstraat et à De Bergen. En cas de passage sans dérogation, l’amende s’élève à 58 euros.

Notre reportage | La circulation bientôt interdite au trafic de transit lors des heures de pointe à Dilbeek (vidéo)

Ce nouveau plan de mobilité doit être lancé le 21 février prochain. Mais du côté de Berchem-Sainte-Agathe, on s’oppose à cette proposition. Une pétition a déjà rassemblé plus de 2 000 signatures de riverains berchemois, qui revendiquent le droit de circuler dans ce quartier à la frontière de Berchem-Sainte-Agathe.

Le bourgmestre Christian Lamouline (cdH) soutient cette pétition et confirme qu’il va demander à Dilbeek de changer son fusil d’épaule : “Nous demandons au conseil communal de soutenir cette motion pour demander à la commune de Dilbeek de suspendre son projet. Faute de suspension, nous demandons au moins que les Berchemois puissent obtenir une dérogation. Les habitants de Berchem devraient pouvoir être exonérés de cette éventuelle amende”.

■ Interview de Christian Lamouline (cdH), bourgmestre de Berchem-Sainte-Agathe, par Camille Paillaud dans Le 12h30.