Ville de Bruxelles : Good Move au centre d’une 4e interpellation citoyenne au conseil communal

L’interpellation citoyenne du jour était davantage axée sur la situation dans le quartier des Marolles, où le plan de circulation prévoit notamment la fermeture de cinq voiries locales et quelques changements de sens de circulation.

Selon les deux citoyens interpellants, ces choix donnent lieu à une mise en danger de la population par endroits. Elle contribue à discriminer les Personnes à Mobilité Réduite du fait de la limitation du nombre de places de stationnement et d’un accès en voiture plus difficile.

L’échevin de la Mobilité, Bart Dhondt (Groen), a répondu que l’accessibilité des PMR fait l’objet d’une attention particulière dans le cadre de Good Move, dont la philosophie de base consiste en la création d’un cadre de vie qui encourage les habitants à rester à Bruxelles tout au long de leur vie.

Adaptations

Bart Dhondt a également indiqué que des réunions avec les riverains avaient été organisées au cours des derniers mois et que des adaptations avaient été faites en tenant compte de leurs remarques, dans le cas présent, dans le quartier des Marolles. L’échevin a cité quelques exemples de changements effectués ou qui le seront tout prochainement. Contrairement à d’autres communes, la Ville de Bruxelles n’a pas suspendu, voire annulé son plan de circulation. Elle l’a adapté.

Cela n’a pas convaincu les deux citoyens de revenir sur leur demande au bourgmestre Philippe Close de dessaisir celui-ci du dossier et sur le recours en annulation qu’ils disent avoir adressé – ou vouloir – adresser au Conseil d’Etat.

Belga 

Notre dossier sur Good Move