Une publicité retirée des échafaudages du Palais de Justice, un pv pour “cambriolage” dressé

La Régie des Bâtiments a fait retirer mercredi matin une publicité accrochée aux échafaudages du Palais de Justice en travaux à Bruxelles. Un procès-verbal pour cambriolage va par ailleurs être rédigé et “d’autres mesures” seront “éventuellement” prises, a appris l’Agence Belga auprès de l’organisme.

Sur la banderole installée par le bureau d’intérim, Impact, on pouvait lire en anglais: “Chers politiciens, c’est à notre tour. Et cela ne nous prendra pas 40 ans pour faire le job“.

Un clin d’œil évident aux nombreuses années de quasi-inactivité (presque 40 ans) avant que les travaux de rénovation ne débutent enfin cet été“, indique dans un communiqué de presse la directrice du Marketing & de la Culture chez Impact, Isabelle Dumortier. La Régie des Bâtiments, gestionnaire de l’immobilier de l’État fédéral, précise pourtant que Impact “n’a rien à voir avec les travaux du Palais de Justice de Bruxelles ni avec la Régie des Bâtiments“. Elle dit regretter vivement cette action dont elle n’avait pas connaissance.

Contactée également par Belga, le bureau de la communication chez Impact confirme que l’entreprise n’est pas directement associée au chantier: “Mais Impact est spécialisé dans les métiers techniques et de la construction. Notre idée était de mettre en avant tous les professionnels du bâtiment.” “Avec cette action clin d’œil, nous invitons les responsables politiques à prendre exemple sur les professionnels avec qui nous travaillons, ce sont des personnes qui font avancer les choses avec une approche orientée solution. Nous sommes convaincus qu’ils auraient réglé le problème il y a déjà bien longtemps et que les responsables politiques pourraient prendre exemple sur eux en matière d’initiative“, explique Isabelle Dumortier.

La restauration de la façade avant du Palais de Justice a débuté le lundi 7 août et devrait durer environ deux ans.

Belga