Une marche pour dénoncer les violences sexuelles est organisée ce jeudi à 20h

Cette marche débutera devant le cimetière d’Ixelles pour arriver au niveau de la maison communale, via la Chaussée de Boondael.

Depuis dimanche soir, plusieurs témoignages ont été recensés sur les réseaux sociaux concernant des violences sexuelles. Un serveur aurait abusé de plusieurs clientes depuis six ans et fait l’objet de 17 plaintes à son encontre. Les faits se seraient déroulés dans les bars du Waff et El Café.

Reportage | Agressions sexuelles dans des bars au Cimetière d’Ixelles: une enquête est ouverte

Afin de dénoncer ces violences sexuelles et les abus de manière générale, une marche qui débutera devant le cimetière d’Ixelles avec comme point d’arrivée la maison communale, située place Fernand Cocq, aura lieu ce jeudi soir à 20h. Une délégation sera reçue par le bourgmestre d’Ixelles, Christos Doulkeridis. Sur Facebook, à l’heure d’écrire ces lignes, plus de 500 personnes ont annoncé leur participation à l’événement, alors que 1.800 autres sont intéressées.

La direction du Waff et El Café écarte le serveur en question

La direction des bars Waff et El Café, situés dans le quartier du Cimetière d’Ixelles et dont un membre du personnel est visé par de nombreuses plaintes pour des viols et agressions sexuelles, a réagi jeudi à l’affaire, indiquant avoir écarté ce dernier “en attendant que toute lumière soit faite et assurant qu’elle se portera partie civile “si les faits sont avérés.

À lire aussi | Enquête ouverte suite à plusieurs plaintes pour viol dans deux bars du Cimetière d’Ixelles

Elle ajoute ; “nous comprenons les sentiments de révolte et de colère suscités par de tels actes, que nous condamnons fermement“, a indiqué la direction des bars incriminés. “Nous avons pris connaissance de la marche organisée ce jeudi soir en soutien aux victimes d’abus. Nous la soutenons pleinement“.

Nous avons pris la décision de fermer nos établissements ce soir

Avant de conclure : “Cependant, il est inacceptable que nos serveuses, serveurs et clients se fassent insulter, harceler et cracher dessus. Cela va trop loin. C’est pourquoi nous appelons au calme. Nous avons pris la décision de fermer nos établissements ce soir, de manière à protéger nos clients et notre personnel. Nous réaffirmons notre soutien aux victimes et nous tenons à disposition de la police“.

■ Duplex de Michel Geyer et Anna Lawan

Partager l'article

14 octobre 2021 - 17h48
Modifié le 14 octobre 2021 - 19h09