Découvrez   

Lutte contre le terrorisme : report du procès de Noura Firoud

La combattante terroriste revenue de Syrie en Belgique Noura Firoud ne répondra de ses actes devant le tribunal correctionnel de Bruxelles que le 6 mai prochain, a décidé jeudi le tribunal.

Il l’avait déjà condamnée par défaut à cinq ans de prison en février 2019, mais Noura Firoud était toujours en Syrie à ce moment-là et on n’avait aucune trace d’elle. Elle s’est rendue aux autorités turques en août et a été transférée en Belgique à la mi-octobre.

Après avoir fait appel de sa condamnation par l’intermédiaire de son avocat, le procès devait initialement avoir lieu le 2 novembre mais avait été reporté à ce jeudi 25 février. Il est de nouveau reporté à la demande de la défense.

Épouse d’une figure de proue de Sharia4Belgium

Cette habitante de Vilvorde avait pris le chemin de la Syrie en 2013, à l’âge de 17 ans. Elle l’a fait en tant que partenaire de vie de Hussein Eloussaki, figure de proue de Sharia4Belgium, lequel est mort au combat, après quoi Noura Firoud a épousé un autre combattant syrien de Vilvorde, Ali Houdaifa Ammi. Lui aussi était parti pour la Syrie en 2013, mais on n’a actuellement plus aucune trace de lui. Il a peut-être été tué par d’autres combattants de l’EI.

L’homme a été condamné par défaut à cinq ans de prison lors du procès Sharia4Belgium. Peu de temps après son départ, le parquet a renvoyé Noura Firoud devant le tribunal de la jeunesse pour participation aux activités d’un groupe terroriste et recrutement de combattants, mais comme la jeune femme était en Syrie, aucune mesure ne pouvait lui être imposée à l’époque.

Une première condamnation en février 2019

En février 2019, le tribunal correctionnel de Bruxelles l’a condamnée par défaut à une peine de cinq ans de prison. Le tribunal a estimé qu’elle avait fourni à son mari une aide ménagère, avait fondé une famille avec lui et avait élevé et pris soin de leurs trois enfants, ce qui, de l’avis du tribunal, prouvait qu’elle avait activement servi l’Etat islamique.

Y. Mo. et Belga – Photo : Belga/Eric Lalmand

Partager l'article

25 février 2021 - 18h01
Modifié le 25 février 2021 - 19h36