Sur BX1 TV Maintenant : "T’es de sortie ?"

Les membres du collectif Travail Social en Lutte ont rencontré le président de la CSC

Jeudi après-midi, le président de la CSC, Marc Lemmans a rencontré le collectif pour parler de la fermeture, il y a deux ans, des centres de services chômage de la CSC en région bruxelloise.

Depuis la fermeture de nombreux centres de services chômage, les affiliés de la CSC n’arrivent plus à joindre le syndicat pour parler de leur dossier. Et cette situation se poursuit au fil des mois. Par manque de réponse, ces affiliés se tournent vers les services sociaux, qui ont déjà une charge de travail énorme.

En février dernier, lors de la dernière mobilisation du collectif, aucun accord, ni aucune promesse n’avaient été trouvés. La réunion d’hier s’est déroulée différemment, comme le rapporte Nora Poupart, assistante sociale, coordinatrice d’un service social et membre de Travail Social en Lutte. Elle explique que les responsables de la CSC ont reconnu qu’il y avait bien un problème à Bruxelles au niveau des traitements des demandes. Les gestionnaires pensaient pouvoir rattraper leur retard, mais ce ne fut pas le cas. Après ce constat, les discussions se sont tournées vers des solutions. Et pour le collectif, cette rencontre a été un succès. La CSC s’est engagée à garder ouvert cinq centres à Bruxelles. Mais également, ils ont annoncé que du personnel supplémentaire allait être recruté. 

Une prochaine réunion est prévue le 24 octobre pour refaire le point sur la situation.

Avec Belga. 

 

Partager l'article

16 septembre 2022 - 09h21
Modifié le 16 septembre 2022 - 09h21