Le bureau et l’appartement de Simone Guillissen-Hoa, l’une des premières femmes architectes, désormais classés

Les deux biens font partie d’un même immeuble situé rue Langeveld à Uccle et conçu en 1962-1963.

Longtemps reléguée dans l’ombre d’architectes masculins et invisibilisée dans l’Histoire de l’architecture, Simone Guillissen-Hoa retrouve enfin en 2024, via ce classement et l’exposition qui lui est consacrée au CIVA, la lumière“, se réjouit Ans Persoons (one.brussels), secrétaire d’État bruxelloise à l’Urbanisme et au Patrimoine.

Née en 1916 à Pékin, Simone Guillissen-Hoa effectue ses études d’architecture en Belgique et intègre La Cambre dont elle finit par être la quatrième femme diplômée en 1938. Elle fut toutefois – probablement – la première femme à réellement exercer le métier. Dans les années 1950, elle a été membre de l’association Soroptimist, une organisation de défense des droits des femmes, et 20 ans plus tard (années 70), elle a participé à la création de l’Union Internationale des Femmes Architectes.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by BX1 (@bx1_officiel)

Plus d’une cinquantaine de réalisations

Son style architectural se distingue par un sens aigu du détail, des lignes sobres et l’utilisation de l’asymétrie. Au total, on lui doit plus d’une cinquantaine de réalisations, des villas comme des bâtiments publics.  Cette figure du “modernisme” a notamment conçu plusieurs chefs-d’œuvre dont le centre sportif de Jambes, la Villa La Quinta à Court-Saint-Etienne ou encore la Maison de la culture à Tournai.

Le CIVA lui consacre en ce moment une exposition.

Belga – Photo : Instant Street View