Découvrez   

La Région bruxelloise adopte des mesures pour faciliter l’installation de bornes pour véhicules électriques

Logo Borne recharge Voitures électriques - Belga Nicolas Maeterlinck

Alors que la Région bruxelloise envisage l’installation de 250 nouvelles bornes de recharge pour véhicules électriques d’ici la fin de l’année, le gouvernement a mis en place de nouvelles mesures destinées à faciliter l’installation de ces points de recharge, annonce le quotidien L’Écho.

Selon les chiffres révélés par L’Écho, 161 bornes, avec deux points de recharge chacune, ont déjà été installées, et l’objectif est d’en déployer 250 d’ici la fin de l’année. La ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) indique que 2 350 usagers uniques de ces bornes ont jusqu’ici été dénombrés.

Des nouvelles bornes de recharge peuvent être installées à la demande des particuliers et entreprises via la plateforme charge.brussels. Avec deux conditions : ne pas disposer de son propre garage ou d’une borne électrique à moins de 250 mètres. Et pour éviter une attente trop longue (actuellement six mois entre la demande et l’installation), le gouvernement bruxellois a adopté jeudi huit mesures de simplification administrative permettant de ramener ce délai à deux mois.

En outre, des “lots” de bornes vont être octroyés aux opérateurs se présentant au marché. Sibelga, gestionnaire du réseau bruxellois de gaz et d’électricité, jouera le rôle de facilitateur dans cette attribution. Actuellement, tout était installé par l’entreprise Pitpoint, qui n’aura donc plus l’exclusivité sur l’opération de ces bornes.

Le gouvernement bruxellois souhaite également faciliter l’installation de bornes dans les parkings publics et privés via la ratification d’un arrêté proposant que tout nouveau parking soit équipé du gainage nécessaire pour des futures bornes de recharge.

Enfin, le gouvernement cherche encore une solution pour faire face à l’actuel règlement de sécurité du Siamu qui empêche l’installation de tout point de recharge pour véhicule électrique sous le premier sous-sol suite au risque d’incendie.

Gr.I. – Photo : Belga/Nicolas Maeterlinck

Partager l'article

06 avril 2021 - 10h27
Modifié le 06 avril 2021 - 10h27