Horeca : Deliveroo et Gault&Millau proposent leur aide

Deliveroo espère aider “autant que possible” les restaurants qui ne peuvent plus recevoir de clientèle jusqu’au 3 avril en raison de l’épidémie de coronavirus, en livrant leurs plats à domicile, assure l’entreprise vendredi. 

Les chefs dans les cuisines peuvent continuer à travailler et les stocks des restaurants peuvent encore être vendus. Ce n’est pas grand-chose compte tenu de l’impact des mesures mais nous allons aider autant que possible“, déclare Rodolphe Van Nuffel, porte-parole.

Le Conseil national de sécurité a décidé jeudi soir de fermer tous les restaurants et les cafés jusqu’au 3 avril. La livraison à domicile et les repas à emporter restent toutefois permise. “Nous allons donc pouvoir soutenir certaines entreprises du secteur“, souligne Rodolphe Van Nuffel. Les coursiers et les restaurants ont reçu des directives claires pour s’assurer que la cuisine se déroule de manière parfaitement hygiénique et sûre. Les clients peuvent également demander une livraison sans contact. “Le livreur ouvre alors son sac isotherme et recule de quelques pas. Le client prend ensuite sa commande et rentre chez lui“, explique le porte-parole de Deliveroo.

L’entreprise ne peut pour l’instant pas prédire si la demande de livraison à domicile va fortement augmenter. Elle n’a pas (encore) convoqué de livreurs supplémentaires. Un fonds a été érigé voici quelques jours pour les coursiers qui ne peuvent plus travailler à cause du coronavirus. Ils reçoivent alors une compensation forfaitaire par semaine.

De son côté, l’équipe de Gault&Millau créera à partir de ce week-end une page spéciale “Chef’s Take Away Collection”. Celle-ci regroupera des restaurants sélectionnés par le guide, qui proposent des plats à emporter.

Avec Belga