Découvrez   

Hôpital Erasme : une clinique de l’endométriose pour une approche multidisciplinaire

À l’occasion de la journée mondiale de l’endométriose, ce dimanche, la première Clinique de l’Endométriose rattachée à un hôpital académique de la Région bruxelloise a été ouverte au sein de l’Hôpital Erasme, à Anderlecht.

Troubles de la fertilité, douleurs : l’endométriose a de lourdes conséquences sur la santé des femmes. Cette maladie encore méconnue, qui touche néanmoins plus de 10% des femmes, est désormais au coeur d’une nouvelle clinique, au sein de l’Hôpital Erasme.

Aujourd’hui, le temps qui s’écoule entre les premiers symptômes et le diagnostic d’endométriose, est encore trop long : 5 à 10 ans en moyenne. Les femmes doivent souvent passer par plusieurs médecins pour obtenir un diagnostic, surtout quand leur endométriose prend des formes inhabituelles (troubles digestifs ou urinaires par exemple). Or l’endométriose a un impact souvent sévère sur la qualité de vie. C’est pour toutes ces raisons que l’Hôpital Erasme a décidé, avec le Dr Fastrez, de mettre en place sa Clinique de l’Endométriose“, explique le centre hospitalier, dans un communiqué.

Ainsi, la nouvelle clinique propose une approche pluridisciplinaire et plus ciblée de la maladie.

 

■ Interview du Docteur Maxime Fastrez, chirurgien-gynécologue et directeur de la Clinique de l’Endométriose, réalisée par Arnaud Bruckner dans Toujours + d’Actu

Partager l'article

29 mars 2021 - 13h32
Modifié le 29 mars 2021 - 13h32