GAIA lance une campagne d’affichage à l’occasion de la fête du sacrifice

A l’occasion de la fête dite du sacrifice ou l’Aïd el-Kébir, GAIA lance une nouvelle campagne de communication, dans le but d’interdire l’abattage rituel sans étourdissement à Bruxelles. Pour cette campagne, GAIA a créé une affiche où l’on voit un mouton pleurant des larmes de sang. Ces affiches sont présentes à plusieurs abri-bus de la capitale. Ce soir, l’organisation prépare une veillée devant le siège du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale.

GAIA (Groupe d’Action dans l’Intérêt des Animaux asbl) lance plusieurs actions, pour sensibiliser le grand public à l’abattage rituel sans étourdissement à Bruxelles. Vous avez peut-être déjà aperçu les affiches.  Ce soir, des militants de GAIA resteront éveillés toute la nuit, entourés de bougies et de peluches. Le public pourra venir se recueillir sur le lieu et apporter une fleur ou un objet personnel. L’action se déroulera de 17 heures à 7 heures du matin. « Cette action est aussi et surtout une occasion d’insister auprès de la Secrétaire d’État bruxelloise chargée du bien-être animal, Bianca Debaets, pour que l’abattage d’animaux conscients soit interdit au plus vite », commente le président de GAIA, Michel Vandenbosch.

Ces actions suscitent des réactions d’internautes sur les réseaux sociaux.

GAIA rappelle que cette campagne ne s’élève absolument pas contre les traditions religieuses en soi, mais bien contre la souffrance animale qui découle de l’abattage sans étourdissement. « En d’autres termes, le bien-être des animaux est toujours au cœur de nos priorités », conclut le président de GAIA.

Duplex: David Courier

Images © GAIA