François De Smet confirme qu’il n’y aura pas de rapprochement avec Les Engagés

De nombreuses rumeurs circulent concernant un possible rapprochement entre le parti Défi et celui des Engagés. François De Smet, Président de Défi, met fin à ces bruits de couloir en affirmant qu’aucun rapprochement ne se fera.

Questionné par Fabrice Grosfilley, le Président de Défi confirme qu’une coalition avec Les Engagés n’est pas dans l’air. Malgré le fait qu’il y ait quelques discussions par moment entre les membres des deux partis, pour François De Smet, il n’y a aucun intérêt pour Défi qu’un rapprochement se fasse. “Je n’y vois aucun intérêt, d’abord parce que nous avons un ADN extrêmement fort, que nous avons une forme d’indépendance, c’est pour ça que le MR n’a jamais réussi à vraiment nous fondre. Et surtout la politique, ce n’est pas de l’arithmétique“. Il sous-entend que ce n’est pas en additionnant des voix que les partis seront plus forts. Il revient sur l’ADN d’un parti, “la raison pour que des militants et des gens votes, c’est surtout des valeurs. Et sur la question des valeurs, la laïcité politique, la bonne gouvernance, la défense des francophones, la lutte contre le nationalisme…“, il se demande s’il y a un moyen de faire exister un parti centriste aussi fort que l’ADN de Défi. Mais, pour l’instant, le Président n’en voit pas les conditions. Le risque pour lui serait de se dissoudre dans un maelström dans lequel l’ADN de Défi serait fondu.

► Retrouvez en intégralité l’interview de François De Smet

 Camille Paillaud / Une interview de Fabrice Grosfilley