Economie : un guide pour aider les start-up bruxelloises à s’exporter

Exporter ses compétence a été grandement facilité par la numérisation. Mais les start-up bruxelloises restent trop peu nombreuses à se lancer à l’international. Agoria propose avec la Région un guide pour les aider et les encourager. René Konings, porte-parole d’Agoria, était l’invité du 12h30. 

Bruxelles est la capitale des start-up, observe René Konings. Un tiers des entreprises qui se lancent sont localisées à Bruxelles. “C’est une bonne nouvelle“, se réjouit-il. Problème : seul 1/5e de ces entreprises s’exportent à l’étranger, contre 70% des start-up flamandes. “Or c’est l’une des clés de la réussite.” Car le marché bruxellois est trop réduit.

Pour guider les start-up vers les marchés d’exportation, Agoria et la région bruxelloises publient un manuel, qui permet notamment le partage d’expérience.

Ecouter l’interview de René Konings, porte-parole d’Agoria en direct dans le 12h30