Comment éviter la sur-connexion de nos adolescents

Depuis le premier confinement, nous sommes tous en permanence sur nos écrans qu’il s’agisse de notre smartphone ou de notre ordinateur. Cette situation est d’autant plus sensible pour les adolescents. 

Les enfants de moins de 13 ans passent 60% de temps supplémentaire devant un écran et un ado sur deux en Belgique estime passer trop de temps sur son smartphone. Et finalement, plus on est connecté et plus on est isolé.

Pour tenter de donner des réponses aux parents qui sont un peu démunis face à cette montée en puissance des écrans, la Semaine numérique a choisi le thème de la sur-connexion. Et du côté de Webetic, on donne des trucs et astuces pour mieux gérer cette période.

“L’idéal est en tant que parent, de proposer des activités en famille sans le smartphone, explique Michaël Roulant, éducateur spécialisé et charge de formation chez Webetic. Il faut pouvoir décrocher de son écran de temps en temps même si c’est un outil qui nous permet de joindre notre entourage en ce moment. Mais au lieu d’envoyer des messages, on peut aussi s’appeler. Cela repose un peu le cerveau qui est extrêmement sollicité.”

Ce professionnel conseille aussi aux parents de vérifier ce que font les enfants sur le net et de s’intéresser à leur monde pour ne pas être déconnectés. Et puis, il faut être attentif à l’addiction. “Si votre ado s’énerve parce que le wifi ne fonctionne pas ou s’il ne trouve pas son téléphone, il faut réagir.”

Pour trouver des conseils pratiques, vous pouvez vous rendre sur le site de Webetic.

■ Interview de Michaël Roulant, Webetic, par Vanessa Lhuillier

Photo: Belga/ Siska Gremmelprez

Partager l'article

19 avril 2021 - 13h05
Modifié le 19 avril 2021 - 12h37