Avec son projet photo “Les Veilleuses”, l’hôpital Erasme rend hommage aux soignants

L’hôpital Erasme a dévoilé, ce mercredi, un projet photo.

Ce 12 mai sont fêtées les infirmiers et les infirmières, lors de la Journée internationale qui leur est dédiée… Une profession fortement sous le feu des projecteurs, tant pour le travail accompli au cours de cette crise sanitaire, que pour le cri d’alarme sur leurs conditions de travail.

En cette journée internationale, l’hôpital Erasme, à Anderlecht, a dévoilé sur Internet un projet photo, intitulé “Les veilleuses – Night Lights. Son objectif : mettre en valeur, et remercier, “celles et ceux qui prennent soin des autres, en Belgique ou ailleurs. [Car] prendre soin des plus fragiles, des blessés, des malades, d’où qu’ils viennent et qui qu’ils soient, c’est un choix. Certains y veillent quotidiennement“, indique le service de communication de l’établissement hospitalier.

▶ Lire aussi | Le lien du projet Les Veilleuses

Les Veilleuses est un projet conjoint de l’hôpital universitaire de l’ULB et de l’agence MAPS, destiné à, mettre en valeur le travail quotidien des personnels de santé. Sa mise en oeuvre a débuté quelques mois avant l’apparition de la pandémie de coronavirus. Capter l’immatériel et le fugitif de ce qui fait l’humanité de certains gestes ordinaires n’est pas aisé, c’est pourquoi sont regroupés autour de ce projet des professionnels d’univers différents : médecins, infirmières, journalistes, photographes, metteur en scène et scénariste“, nous explique-t-on, “Le recueil d’images, de témoignages tant en Belgique que dans d’autres pays permettra de mettre en perspective ce qui fait les bases communes de cette profession, d’attester de sa portée à la fois intime et collective“.

▶ En Immersion | Une journée en immersion avec les infirmiers des urgences de l’hôpital Erasme, lors de la seconde vague

Trois villes, pour trois hommages

Sur le site Internet du projet photographique, on retrouve ainsi trois parcours photographiques : dans les services de soins à domicile Spitex, à Zürich en Suisse, au coeur du centre des brûlés de l’hôpital de Tbilisi, en Géorgie, ainsi qu’une immersion dans l’unité gériatrique de l’hôpital Erasme, à Bruxelles.

Pour ce volet bruxellois, les clichés sont signés du photographe Gaël Turine. Sans filtre, on y découvre le travail quotidien des soignants dans cette unité, accompagné de textes. Un focus particulier a été choisi sur les mains des soignants. “Si les visages masqués des soignants sont presque absents dans ces photographies, ce sont bien leurs mains au contact du corps des patients qui nous parlent d’elles et eux, et de ce ‘premier soin'”, écrit ainsi le photographie Gaël Turine.

▶ Reportage | Le photographe Gaël Turine était déjà derrière le livre Traces, hommage aux soignants de la première vague aux hôpitaux Iris-Sud

 

ArBr – Photo : Gaël Turine / MAPS

Partager l'article

12 mai 2021 - 13h31
Modifié le 12 mai 2021 - 13h31